Les championnats pourraient finir après le 30 juin !

Après les annonces de l'UEFA concernant le report de l'Euro et la suspension de la Ligue Europa et de la Ligue des Champions, le conseil d'administration de la LFP s'est réuni ce mardi. Nous avons appris que nous pourrons aller au-delà du 30 juin.

Didier Quillot lors de l'inauguration du Coyote Store à Toulouse
Didier Quillot lors de l'inauguration du Coyote Store à Toulouse ©Maxppp

Les championnats professionnels de football en France sont à l'arrêt, comme dans la quasi-totalité de l'Europe, depuis la semaine passée. Ce mardi, la réunion tant attendue de l'Union européenne des associations de football (UEFA) en compagnie des 55 associations de football européennes a bien eu lieu et a pris des décisions. Les compétitions de l'instance ont été suspendues (Ligue des Champions et Ligue Europa) et l'Euro repoussé d'une année. Il aura donc lieu en 2021.

La suite après cette publicité

Dans la foulée, le conseil d'administration de la Ligue de football professionnel (LFP) s'est réuni pour faire un point sur ces fameuses décisions et a organisé un point presse téléphonique dans la foulée. Nathalie Boy de la Tour, la présidente de la LFP, et son directeur général, Didier Quillot, étaient bien présents. « Nous cherchons tous ensemble les meilleures solutions possible. On a appelé lors du conseil d'administration à la solidarité, à l'unité, à la tolérance et au pragmatisme du monde du football pour s'adapter à des évolutions que nous ne maitrisons pas. Il avait pour objectif de faire un point suite aux décisions de l'UEFA sur nos calendriers et de regarder les conséquences de l'épidémie sur l'organisation des compétitions européennes. Le CA a tenu a remercier l'UEFA d'avoir reporté l'Euro puisque cette décision va nous permettre d'avoir plus de souplesse pour terminer nos compétitions domestiques et européennes de cette saison. On se réjouit de l'union sacrée du football européen durant cette période. Le CA a rappelé que la priorité était de terminer les championnats compte tenu des enjeux sportifs et économiques qui sont les nôtres, cette priorité est vitale pour l'avenir des clubs et du football français », a commencé à expliquer la présidente.

La fin des championnats, priorité parmi les priorité

Didier Quillot a enchaîné en assurant que tout allait être fait pour terminer les championnats. « Le report de l'Euro donne matière pour les calendriers. Ce qui doit permettre aux ligues européennes de l'UEFA de travailler ensemble pour atteindre l'objectif fixé par l'UEFA ce matin, qui est que chacun puisse terminer ses compétitions au 30 juin. Ceci étant, l'UEFA a fait une ouverture en disant qu'il faudrait regarder au cas par cas, championnat par championnat, que faire dans l'hypothèse où certains ne pourraient pas terminer à cette date. On a commencé à évaluer les pistes, donner des grands principes. Le plus grand principe étant de tout faire pour terminer le 30. Je tiens à vous rappeler que c'est la priorité des priorités. Ce sera le 30 ou au-delà. S'il faut aller au-delà, on ira et on s'adaptera avec les clubs, avec les joueurs. Les contrats se terminent au 30 mais là-dessus l'UNFP et la Fifpro travaillent et sont aussi parties prenantes de la solution. S'il faut jouer tous les trois jours on jouera tous les trois jours. L'UEFA a convenu qu'on pourra jouer quand on veut et plus les ligues le week-end et l'UEFA la semaine. L'objectif c'est d'arriver de jouer dès qu'on pourra jouer. Il y a de la bonne volonté, il y a une chose qu'on ne maîtrise pas, c'est le risque sanitaire. Mais dès que le risque sanitaire, et les autorités publiques permettront de revivre normalement, il faudra définir, avec le corps médical, quand on pourra reprendre », a poursuivi le directeur général.

Mais les travaux sont encore loin d'être finis tant nous n'avons aucune visibilité sur la suite des évènements. « Nous, à la Ligue maintenant, on va attendre que le groupe de travail de l'UEFA se réunisse et définisse quelques grands principes sur le calendrier des fins de saison et à partir de ces grands principes d'équilibre, nos services prépareront deux ou trois scenarii au conseil d'administration, en lien avec la fédération française de football. Il y a aussi la finale de la Coupe de France, les rencontres de sélections nationales », a poursuivi Didier Quillot.

Enfin, la présidente de l'instance française a détaillé le nombre de dates qu'il fallait trouver pour tout terminer, en avouant travailler sur une fin de saison au-delà du 30 juin : « il y a 17 matches pour les clubs professionnels en comptant la Coupe de France et la Coupe de la Ligue et on a aussi six dates qui seraient bloquées et qui concernent nos clubs engagés en compétitions européennes donc cela fait 23 dates à trouver ». Dans le cas où le championnat se terminerait plus tard, il est évident, a avoué Didier Quillot, que le championnat édition 2020-2021 débutera plus tard que le 7 ou 8 août.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires