Hakim Ziyech refuse de jouer pour le Maroc !

Par Hanif Ben Berkane
2 min.
Hakim Ziyech refuse de jouer pour le Maroc ! @Maxppp

Décidément, les mauvaises nouvelles fusent pour le Maroc. En conflit avec Vahid Halilhodzic depuis plus d'un an, Hakim Ziyech ne compte pas revenir. Ce dimanche, le président de la fédération marocaine annonçait que le joueur de Chelsea et Mazraoui, dans la même situation que son ancien coéquipier, étaient pré-convoqués par le Maroc pour les matchs de barrages face à la RDC. Mais comme le latéral droit de l'Ajax, Hakim Ziyech vient aussi de décliner sa convocation via un post sur Instagram.

La suite après cette publicité

«J'aime mon pays et jouer pour l'équipe nationale marocaine a été l'honneur de ma vie. C’est donc avec une grande tristesse que je dois annoncer que, bien que le président de la FRMF a confirmé aujourd'hui que je serai présélectionné pour l'équipe, je ne reviendrai pas jouer pour le Maroc. Je suis désolé de décevoir les fans, ce n'était pas une décision facile à prendre, mais malheureusement, je n'ai pas d'autre choix. Bien que j'aie tout donné à l'équipe au cours des 6 dernières années et que je l'aie soutenue toute ma vie, je n'ai pas le choix. Les dirigeants continuent de diffuser des informations erronées sur moi et mon engagement envers mon pays. Leurs actions ont rendu impossible pour moi de continuer à faire partie de l'équipe. J'ai appris la nouvelle de la présélection en même temps que tout le monde, ainsi je publie cette déclaration pour m'assurer que vous entendez la vérité directement de moi. Merci à tous ceux qui m'ont soutenu. Je souhaite à l'équipe tout ce qu'il y a de mieux pour l'avenir. En tant que joueur, je me concentre sur mon club, le Chelsea FC.»

À lire Angel Di Maria commente son avenir avec l’Argentine
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité
La suite après cette publicité