OM : Alexis Sanchez toujours dans le coup ?

Alors qu’Alexis Sanchez vient de signer un bail d’un an, plus une année supplémentaire en option, avec l’Olympique de Marseille, nous nous sommes penchés sur le cas de l’ancien intériste. Quel est son niveau à l’heure d’intégrer l’effectif d’Igor Tudor ? Vrai bon choix ou simple feu de paille ? Le “Niño Maravilla” (enfant prodige en français) a gardé son aura de guerrier, toujours généreux et volontaire sur le terrain, mais son niveau, autant que son état physique, interroge à l'heure de rejoindre la cité phocéenne.

Alexis Sánchez sous les couleurs intéristes
Alexis Sánchez sous les couleurs intéristes ©Maxppp
La suite après cette publicité

L’arrivée de l’attaquant chilien fait beaucoup parler en ce moment, sur la Canebière et pas que, à n’en pas douter. Pourtant, sa carrière est impressionnante et parle pour lui. Le puissant attaquant chilien est passé par les plus grands clubs du monde depuis son arrivée en Europe. Des Blaugranas aux Red Devils en passant chez les Gunners, l’ailier virevoltant a martyrisé beaucoup de défenseurs au cours de sa carrière mais, à bientôt 34 ans, que reste-t-il d’Alexis le Grand ?

La question est légitime. Après un passage décevant à Manchester United, l’international chilien a décidé de rebondir en Italie, à l’Inter Milan. Cependant, il n’a pas réussi à s’imposer comme un titulaire indiscutable au sein de l'effectif des Nerazzurri. Lui étaient préférés : Lautaro Martinez et Romelo Lukaku. En troisième position dans la hiérarchie des offensifs intéristes, il est devenu, au fur et à mesure du temps passé là-bas, une sorte de joker de luxe pour le coach milanais, Simone Inzaghi. Son expérience au plus haut niveau (64 matchs en Ligue des Champions notamment) sera malgré tout une aide précieuse pour le club phocéen.

Renfort de choix ou joker de luxe ?

Il faut dire que son positionnement a d’ailleurs lui aussi évolué lors de ces trois dernières saisons en Lombardie. De pur dynamiteur sur son côté, ailier colleur de ligne hors pair, il est passé dans l’axe en gardant quand même sa mobilité qui a fait de lui un si grand joueur. Mais alors que cela donnerait-il dans le système mis en place par Igor Tudor ? Dans le 3-4-3 ou 3-4-2-1 du coach marseillais, il se retrouverait à nouveau très mobile ce qui correspond à son jeu et pourrait lui permettre de rester dans la continuité de son épopée milanaise.

Dernière interrogation et non des moindres : l’état physique d’Alexis Sanchez peut-il lui permettre d’être encore performant au plus haut niveau ? Les blessures récurrentes dont il souffre depuis plusieurs années maintenant pourraient peser lourd pour Marseille, comme son salaire pour les finances du club d’ailleurs. Le Chilien est clairement sur la pente descendante depuis quelques années. Néanmoins, il peut encore apporter son expérience des grands rendez-vous à l'Olympique de Marseille. Affaire à suivre donc…

Plus d'infos

Commentaires