CAN 2019 : le Nigéria s'impose face à la Guinée et réalise une belle opération

Ce mercredi, le Nigéria et la Guinée s'affrontaient pour le compte de la deuxième journée de la Coupe d'Afrique des Nations. Les Super Eagles ont réalisé une bonne opération en s'imposant 1 à 0. Les hommes de Gernot Rohr sont donc les premiers qualifiés pour les huitièmes de finale.

Le Nigéria s'est imposé sur le plus petit des scores face à la Guinée
Le Nigéria s'est imposé sur le plus petit des scores face à la Guinée ©Maxppp

La Coupe d'Afrique des Nations se poursuit en Égytpe. Ce mercredi débutait la deuxième journée de ces phases de poules avec un alléchant Nigéria-Guinée au menu dans le groupe B. Vainqueurs 1 à 0 face au Burundi lors de la première journée, les Super Eagles espéraient bien poursuivre sur cette voie et décrocher leur billet pour la phase finale. Pour cela, Gernot Rohr misait sur un 4-2-3-1 avec Ighalo en pointe. À noter que John Obi Mikel, décevant face au Burundi, débutait sur le banc. En face, la Guinée ne comptait pas se laisser faire, elle qui avait obtenu un match nul face à Madagascar au premier match (2-2). Paul Put optait ainsi pour un 4-2-3-1 avec notamment la titularisation de Naby Keita.

La suite après cette publicité

Dans un stade d'Alexandrie qui n'affichait pas complet, le match partait sur un bon rythme. Les Guinéens étaient les premiers à se mettre en évidence. Dès la 3e, Cissé envoyait une grosse frappe à l'entrée de la surface. Mais Akpeyi repoussait en deux temps. Si le Nigéria répliquait avec Falette (4e) et Ighalo (6e), la Guinée insistait avec Kamano, qui provoquait pas mal de fautes, et Kaba (8e, 11e). Bien en place, le Syli National gênait bien une formation du Nigéria qui multipliait les approximations, tout en saisissant sa chance en attaque. Et à la 23e, la Guinée obtenait un bon coup franc excentré suite à une faute sur Keita. Le Bordelais Kamano se chargeait de le frapper, mais son tir passait juste au-dessus du cadre.

Omeruo délivre le Nigéria

Bousculés depuis quelques minutes, les Super Eagles répondaient dans la foulée. Après un bon tir d'Aina (24e), Ndidi claquait une tête rageuse qui passait à quelques centimètres des buts de Koné (26e). Puis à la 32e, Ighalo, parti dans le dos de la défense, faisait parler sa vitesse et se retrouvait seul face à Koné. Mais il envoyait son tir dans le petit filet. Ce qui n'était pas le cas d'Iwobi dont la frappe lourde obligeait le portier guinéen à repousser le ballon qui filait au but (37e). Une parade qui sauvait les siens. L'intensité retombait peu à peu avant la mi-temps (0-0). Au retour des vestiaires, le Nigéria repartait de l'avant avec Ndidi (56e), mais Falette veillait au grain. Puis Musa partait vite en contre, mais son centre à destination d'Ighalo était contré par Seka (65e).

Les Super Eagles poussaient avec Iwobi, dont la frappe obligeait Koné à une parade (60e). Ce dernier réalisait un nouvel arrêt des deux poings à la 67e après un coup franc botté par Etebo. Le Nigéria prenait clairement l'ascendant face à une formation guinéenne moins en verve à l'image de Naby Keita. Et cela finissait par payer. A la 71e, Omeruo plaçait une tête gagnante suite à un corner (1-0). Alors que la Guinée essayait d'égaliser, les Super Eagles tenaient bon et s'imposaient au finale sur le score de 1 à 0. Une victoire qui permet au Nigéria de rester leader invaincu de ce groupe B (2 victoires) et de se qualifier pour les 8es de finale. En revanche, mauvaise opération pour la Guinée qui va suivre avec attention la rencontre qui opposera demain le Madagascar au Burundi.

Plus d'infos

Commentaires