Le spectre des blessures plane encore sur le PSG

Mauro Icardi, Layvin Kurzawa, Thiago Silva et Marquinhos ont quitté la pelouse du Stade de France touchés face à l'Olympique Lyonnais en finale de Coupe de la Ligue. Une semaine après l'incident Kylian Mbappé et à douze jours du quart de finale de Ligue des Champions contre l'Atalanta, le Paris SG est quelque peu rattrapé par la malédiction des blessures.

Mauro Icardi, le regard dans le vide, lors de PSG-OL en finale de Coupe de la Ligue
Mauro Icardi, le regard dans le vide, lors de PSG-OL en finale de Coupe de la Ligue ©Maxppp
La suite après cette publicité

Sur le papier, le Paris SG a tout pour avoir le sourire. Le club de la capitale a décroché vendredi une nouvelle Coupe de la Ligue, aux dépens de l'Olympique Lyonnais (0-0, 6 t. a. b. à 5), réalisant ainsi un carton plein sur la scène nationale, avec les quatre trophées mis en jeu remportés. Oui, mais voilà, l'infirmerie, elle, n'invite pas à l'optimisme. Une semaine après avoir vu Kylian Mbappé sortir du Stade de France avec une grosse entorse de la cheville après la finale de Coupe de France contre Saint-Étienne (1-0), Thomas Tuchel et son staff ont dû remplacer trois joueurs touchés contre les Gones.

Mauro Icardi, d'abord. L'Argentin, décevant dans le jeu avec seulement 9 ballons touchés, a semblé gêné en fin de première période. Il est d'ailleurs sorti peu avant l'heure de jeu, avant d'être strappé à une cuisse. Layvin Kurzawa, latéral gauche aligné à droite contre les Lyonnais, a lui cédé sa place à la 68e minute de jeu, se tenant l'arrière de la cuisse. L'international tricolore, qui a récemment prolongé son contrat jusqu'en juin 2024, revenait d'ailleurs déjà d'un pépin physique et avait connu une préparation aménagée...

Tuchel ne s'inquiète pas mais...

Thiago Silva, le capitaine, a lui quitté ses partenaires au début de la prolongation, après s'être effondré quelques instants sur la pelouse, avant la fin du temps réglementaire et suite à une intervention musclée. Sa cuisse gauche a elle aussi été strappée lorsqu'il était sur le banc de touche parisien. Marquinhos, le vice-capitaine, enfin, est lui sorti lors de la deuxième période de la prolongation, ressentant une gêne après un duel avec Karl Toko Ekambi. Interrogé en conférence de presse d'après-match, le coach parisien ne voulait pas verser dans le pessimisme.

«Pour Marqui et Thiago, cela semble seulement être des crampes. Pour Layvin, c'est peut-être une petite blessure. (...) Ce n'est pas le meilleur moment pour Mauro, c'est un peu dur. (...) Physiquement ? Je n'ai rien à dire de plus», a-t-il expliqué, sans trop s'appesantir. Il faudra attendre les prochains communiqués médicaux des champions de France pour être définitivement fixé. Avec les incertitudes planant déjà sur Mbappé et Bernat, le PSG se serait bien passé de ces nouveaux soucis, qui le rattrapent décidément souvent à l'heure des grands rendez-vous ces dernières saisons.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires