Un premier banc s’offre déjà au futur coach Andrés Iniesta

Par Dahbia Hattabi
4 min.
Andrés Iniesta aux Emirats arabes unis @Maxppp

Après une belle carrière au FC Barcelone puis un passage au Japon au Vissel Kobe, Andrés Iniesta a posé ses valises aux Émirats arabes unis. Là-bas, l’Espagnol pourrait d’ailleurs entamer sa reconversion et lancer sa carrière d’entraîneur.

Depuis une bonne semaine, la question de savoir qui représente le plus l’ADN Barça entre Luis Enrique et Xavi anime les débats en Espagne. Pour beaucoup, chacun a sa façon possède ce fameux ADN. On pourrait en dire autant d’Andrés Iniesta, qui a évolué au sein de l’écurie catalane entre 1996 et 2018. Passé par la Masia, il a ensuite fait ses preuves au sein de l’équipe première, avec laquelle il a remporté de nombreux titres. Après cela, il a décidé de relever un challenge osé en rejoignant le Vissel Kobe au Japon. Un club dont il a porté et défendu les couleurs durant environ six ans (134 matches, 26 buts).

La suite après cette publicité

Mais en mai dernier, il a annoncé son départ d’un commun accord avec le Vissel Kobe. Mais le footballeur âgé de 39 ans a rapidement confié vouloir continuer à tâter le cuir. Et si son nom a été un temps cité à l’Inter Miami, où évoluent plusieurs anciens coéquipiers dont Lionel Messi, il a finalement rejoint librement les Émirats arabes unis et l’Emirates FC. Là-bas, l’ancien international espagnol a participé à 14 rencontres toutes compétitions confondues, dont 13 en tant que titulaire. Malgré son âge, il prouve d’ailleurs qu’il en a encore sous le pied, puisqu’il a marqué 4 buts et délivré 1 assist.

À lire Phil Foden élu joueur de la saison de Premier League

Un nouveau projet…sur un banc

Malgré cela, son club est avant-dernier de Pro-League et premier relégable (9 points en 17 rencontres, 2 victoires, 3 nuls et 12 défaites). Une descente en D2 serait vécue comme un fiasco. Elle pourrait aussi impacter l’avenir d’Iniesta, qui dispose d’une option pour prolonger son contrat qui se termine initialement le 30 juin prochain. Mais l’Emirates FC a plus d’un atout dans sa manche pour convaincre le champion du monde ibérique. En effet, les dirigeants de l’écurie émiratie ont un plan précis à écouter le président du club, Youssef Al-Batran. Ce dernier a donné une interview à AlQahera News, dont les propos sont relayés par AS.

La suite après cette publicité

«Tout dépendra du maintien ou non de l’équipe en Première Division», a-t-il commencé par expliquer concernant sa prolongation avant d’exposer son projet : «si l’équipe obtient son maintien, nous ouvrirons des négociation avec lui pour une prolongation car il est encore en très bonne condition technique et physique. Il peut rester avec nous encore deux ou trois saisons, mais si nous sommes relégués, je n’accepterai pas un joueur de sa valeur en D2. Je vais lui proposer d’entraîner l’équipe.» L’idée est vraiment de l’aider à débuter une nouvelle carrière sur un banc comme son ami Xavi a pu le faire à Al-Sadd au Qatar.

Plus qu’un joueur

L’Emirates FC veut miser sur lui à l’avenir à court et long terme. «Iniesta est la plus grande signature de l’histoire de la Ligue des Émirats arabes unis. Même Maradona est arrivé dans la Ligue des Émirats arabes unis en tant qu’entraîneur et non en tant que joueur. Tout le monde a été surpris par l’accord avec Iniesta, même les dirigeants de clubs émiratis m’ont dit : "Youssef ! Comment tu l’as fait!" Tout le monde disait qu’Iniesta allait rejoindre l’Inter Miami, mais je savais qu’il ne le ferait pas (…) La présence d’Iniesta et aussi celle de Paco Alcácer a donné au club une bonne réputation au niveau continental et international. Je ne peux faire aucune promesse pour le moment, mais il y en aura sûrement davantage.»

La suite après cette publicité

Il poursuit : «j’ai négocié avec Iniesta pendant un mois entier en secret par vidéoconférence, et dès la première réunion, il était heureux de nous rejoindre et nous n’avons eu aucune difficulté lors des conversations. Il a conseillé les joueurs sur la façon de se comporter. Humble, discipliné, respectueux et ponctuel, il est en quelque sorte un enseignant pour eux. Il a exprimé sa grande admiration pour ses coéquipiers, même s’ils ne sont pas ceux de Barcelone. Je lui ai aussi demandé - en plaisantant - combien de temps comptez-vous rester avec nous ? Il m’a dit 10 ans. Il se sent à l’aise ici et a une superbe maison. Même son chauffeur personnel m’a dit qu’il n’avait jamais vu une personne aussi respectueuse et sophistiquée qu’Iniesta.» Les années passent, mais la réputation d’Andrés Iniesta est toujours la même. Nul doute qu’il en sera de même une fois qu’il entraînera.

La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité