La prestation XXL de Lionel Messi fait les gros titres en Espagne, Massimiliano Allegri réclame du changement à la Juve

La Pulga continue d'affoler les compteurs, Allegri n'est pas satisfait de ses joueurs, et Mbappé écrit un peu plus son histoire, voici votre revue de presse du 24 février 2019.

La revue de presse du 24 février 2019
La revue de presse du 24 février 2019 ©Maxppp
La suite après cette publicité

Messi, toujours le roi en Espagne

En Espagne c'est bien entendu Lionel Messi ! La star du Barça a une nouvelle fois montré tout son talent hier lors de la victoire des Blaugranas 4-2 contre le Seville FC. Auteur d'un triplé, dont une reprise magnnifique, Messi continue d'impressionner l'Espagne. Il s'agit d'ailleurs de son 50e hat-trick en carrière ! Un chiffre tout simplement incroyable. Mais pour Mundo Deportivo, c'est presque la routine, «du Messi classique» résume le quotidien catalan, qui ajoute qu'avec cette victoire le Barça se rendra à Bernabeu pour le prochain Clásico, avec au moins 9 points d'avance sur le Real Madrid. «Quelle bête !», s'emporte le journal Sport, selon qui Séville a dominé la rencontre, dont la victoire revient au seul mérite du crack argentin.

Mbappé, si jeune et déjà si haut

Les Parisiens l'ont facilement emporté 3-0, face à Nîmes hier, avec notamment un doublé de Kylian Mbappé qui continue d'affoler les compteurs. En effet, à seulement vingt ans, l'attaquant vedette des Bleus a inscrit son cinquantième et son cinquante et unième but en Ligue 1. Il devient le plus jeune joueur de l'histoire du championnat à atteindre cette barre symbolique. «Cinquantenaire à vingt ans», s'amuse L'Équipe. Et pour Le Parisien, Kylian Mbappé est tout simplement «insatiable».

Allegri croit encore en une qualification mais...

En Italie, la Juve se remet doucement de sa défaite face à l'Atlético en Ligue des Champions. En tout cas pour l'instant, la pilule ne semble pas passer pour son entraîneur Massimiliano Allegri, qui a tenu à remettre les points sur les "i" avant le match de ce dimanche contre Bologne, comme le rapporte le Corriere dello sport. «L'Allegri chirurgien» titre le journal, et ce dernier n'hésite pas à découper ses joueurs sur leur état d’esprit : «Nous devons prendre du recul et avoir plus de respect, et d'éducation. Je ne dis pas cela pour Bonucci en particulier mais en général.» Allegri croit tout de même encore à une qualification au tour suivant en coupe d'Europe :« Nous pouvons passer mais nous aurons besoin d'un autre etat d'esprit», a-t-il affirmé, avant d'ajouter «Pjanic est à moitié mort», lui qui était malade cette semaine mais qui avait pourtant joué à Madrid, et qui sera également dans le groupe pour affronter Bologne.

Plus d'infos

Commentaires