Pour Christian Gourcuff le football doit revoir son modèle économique

Dans un entretien accordé à Ouest-France et publié à l’occasion de ses 65 ans, l’entraîneur du FC Nantes, Christian Gourcuff, a pointé du doigt le modèle économique du football qu'il estime bancal. « Depuis des années, il vit à crédit », a-t-il notamment déclaré. Avant d’ajouter : « les clubs qui vivent au-dessus de leurs moyens, sur l’endettement et l’argent virtuel, ceux qui spéculent, avec parfois des investisseurs étrangers sans de vraies garanties bancaires, sont fragilisés. Ceux qui s’en sortiront seront ceux qui ont une gestion réaliste et non spéculative. »

Et d’aller plus loin : « La crise du coronavirus ne touche pas que le football, mais plus globalement la mondialisation, la recherche généralisée du profit, l’économie capitaliste qui nous conduit dans le mur. Le foot est partie prenante de cette fuite en avant, avec, entre autres, une surenchère permanente des droits télé. » Le sexagénaire s’est enfin montré favorable quant au fait que la saison aille à son terme tout en rappellent que « le foot est très accessoire » au regard du contexte actuel.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires