OM : Lopez, Ünder et les autres

Dimanche soir, l’OM a ramené un match nul contre dix lillois. Sans un très grand Pau Lopez et un toujours très juste Ünder, cela n’aurait pas été possible.

Cengiz Ünder célèbre son égalisation lors d'OM-LOSC
Cengiz Ünder célèbre son égalisation lors d'OM-LOSC ©Maxppp
La suite après cette publicité

En début de saison, personne n’aurait imaginé que l’AS Roma puisse filer un si grand coup de main à l’Olympique de Marseille en lui prêtant deux joueurs sur lesquels la Louve ne comptait franchement plus. Pourtant, ce dimanche soir, ce sont bien eux qui ont permis à l’OM de gagner un point contre une formation lilloise entreprenante avant d’être réduite à 10 à la demi-heure de jeu.

Sur le but, évidemment, le portier espagnol de l’OM ne peut pas faire grand-chose sur la reprise de la tête de Botman, abandonné par William Saliba sur corner. Par contre, c’est déjà lui qui sort le tir contré par Duje Caleta-Car. Et que dire de cet arrêt importantissime sûr une tête, à bout portant, de Burak Yilmaz alors que le score n’était pas encore de parité.

Jocelyn Gourvennec, le coach de Lille, a d'ailleurs souligné sa performance : « satisfait d'avoir partagé les points, à onze vs onze on avait le contrôle du match, on n'a pas réussi à marquer le second but, Lopez a fait les arrêts. L'exclusion est extrêmement sévère, ça change la donne. Même si on a été rigoureux. On a posé beaucoup de problèmes à l'OM, on a fermé l'axe. Je suis content de l'abnégation et partagé parce que je pense qu'on aurait dû jouer certains coups. Cela reste une soirée positive dans un scénario totalement contre nous ».

Sampaoli content d'Ünder

Mais ce n’est pas le seul ex-Romain à avoir brillé en ce dimanche soir. Déjà sauveur à Bordeaux, Cengiz Ünder, qui a pu voir une petite dédicace de supporters de l’OM, absents ce soir, a été le seul à bouger et surtout à trouver le chemin des filets sur une belle frappe enroulée du droit, son mauvais pied. Forcément, Jorge Sampaoli était ravi de cette nouvelle belle performance de son gaucher.

« Lors du match précédent, il nous a donné le but de la victoire, cette fois, il a égalisé, il a ce côté tranchant, même si ce niveau de tranchant n'a pas été suffisant pour gagner ce match, je pense que nous allons travailler dessus », a expliqué El Pelado en conférence de presse. En début de saison, pas grand monde n'aurait parié sur ces deux-là dans une équipe, hier soir, sans idée et sans ambition.

Plus d'infos

Commentaires