L1-L2 : des joueurs ont participé à des matches « sauvages »

Des ballons de football lors d'un entrainement
Des ballons de football lors d'un entrainement ©Maxppp

À l'image du match amateur qui a réuni environ 400 personnes récemment à Strasbourg, plusieurs rencontres de football organisées à l'encontre des règles de distanciation sociale ont lieu en France. D'après Le Parisien, certaines rassemblent même des joueurs de Ligue 1 et Ligue 2, des aspirants ou encore des stagiaires de centres de formation. Le week-end dernier, un jeune défenseur de Ligue 1 originaire de Marseille a été filmé lors d'un match de quartier organisé dans la Cité phocéenne. Un autre jeune joueur, évoluant lui au Paris Saint-Germain, s'est exprimé sur ces rencontres interdites. Et les espoirs de faire carrière dans le monde du ballon rond dépassent la raison.

« Je suis dans une période clé et je ne pouvais pas me permettre de m'arrêter complètement pendant plus de deux mois. Les pros, eux, ont l'espoir d'une reprise à un moment. Pour nous, les compétitions de jeunes se sont arrêtées très vite. Je ne vais peut-être pas rejouer un match complet avant septembre ou octobre », a-t-il fait savoir. Beaucoup de joueurs sont rentrés dans leur ville d'origine pendant le confinement. Ces matches de quartier sont alors l'occasion pour les joueurs pro de se frotter aux jeunes de la ville, qui eux profitent de cette présence rare. Lors d'un match à Fontenay-sous-Bois ce mardi soir, « il y avait plusieurs joueurs pros dont un joueur d'Angers, un de Metz et un évoluant en Belgique», affirme un spectateur.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires