CR7-Messi, duel de fraudes fiscales

Ce samedi, Lionel Messi et Cristiano Ronaldo vont de nouveau s’affronter dans un Clasico enflammé. Mais les deux hommes font aussi parler pour leurs déboires avec la justice. Depuis de nombreux mois, l’Argentin du Barça se débat face à des accusations de fraude fiscale. Une menace qui plane également au-dessus de Cristiano Ronaldo. Ce jeudi, El Confidencial révélait que le Portugais utilisait une entreprise en Irlande, pays où le taux d’imposition est moins élevé, pour certains de ses contrats. Une information reprise en masse par les médias ibériques ce matin, et notamment Mundo Deportivo et Sport, les deux principaux quotidiens sportifs pro-Barça...

Özil ouvre la porte au Real Madrid

Depuis l’été 2014, Mesut Özil vit une belle idylle avec Arsenal. Mais aujourd’hui, son avenir à Londres est remis en question alors que l’international allemand n’a toujours pas prolongé son contrat. Les Gunners semblent pourtant prêts à réaliser un bel effort financier, en lui proposant un salaire de 290 000€ par semaine. L’ancien du Werder Brême n’a toujours pas pris sa décision, et Marca s’engouffre dans la brèche ce matin. Dans une interview accordée au quotidien madrilène, le milieu offensif entrouvre en effet la porte à un retour au Real Madrid : « Revenir à Madrid ? Je suis heureux à Arsenal et à Londres, mais dans le football on ne sait jamais... Nous verrons ce que l’avenir me réserve ». Une petite phrase a priori innocente, considérée par le journal comme un véritable appel du pied.

Chelsea dans l’œil du cyclone

Depuis quelques jours, le football britannique est secoué par un scandale de pédophilie, plusieurs recruteurs de jeunes joueurs étant accusés d’agressions sexuelles. Le club de Chelsea aurait même soudoyé l’une des victimes en échange de son silence, l’un des recruteurs étant lié au club londonien. Et à en croire le Daily Mail, la fédération compte se montrer sans pitié : « Tout club ayant soudoyé une victime contre son silence sera puni, peu importe sa taille », rapporte le tabloïd. Une chose est sûre, cette sombre affaire n’a pas fini de faire des vagues...