Foot Mercato : Le label Wati B a fait une entrée remarquée dans le milieu du football en devenant sponsor short de Montpellier. Comment cette idée a-t-elle germé ?

Dawala : Tout d’abord, je fais du foot. Les premières compilations que j’ai sorti c’est « Pur Son Ghetto PSG », c’est rap football. Le football a toujours été un hobby pour moi. Aujourd’hui, je suis donc très content d’entrer dans le monde du football. Sachant que les artistes et tous les gens qui font de la musique aiment le foot et que tous les footballeurs aiment la musique, c’est compatible.

FM : C’est donc à Montpellier que vous faîtes cette entrée. Comment les contacts se sont-ils noués ?

Dawala : Et bien, dans tout ce que je fais, j’aime bien travailler avec les leaders. Sexion d’Assaut, aujourd’hui, sont les numéros 1. Wati B, dans le monde des vêtements, on devient numéro 1. Au football, c’est Montpellier qui a été champion. Automatiquement, ça s’est donc fait. En plus, là-bas, c’est familial comme chez nous. On a les mêmes valeurs, on s’est mis ensemble et on est content.

FM : À terme, l’idée est-elle de vraiment développer la marque Wati B dans le milieu du ballon rond ?

Dawala : C’est tout d’abord de se concentrer sur Montpellier, mais c’est aussi de développer la marque c’est sûr. Là, c’est la première fois qu’on entre dans le milieu du football. On regarde, on apprend, et on verra plus tard si on peut faire d’autres choses, c’est bien sûr le but.

FM : Les joueurs du MHSC ont-ils été rapidement séduits à l’idée de porter ses shorts ?

Dawala : Oui, ils sont emballés. Comme je vous l’ai dit, le football et la musique sont deux choses compatibles. Déjà, avant même qu’il y ait la fusion entre Montpellier et le Wati B, je voyais que ça mettait nos casquettes, nos t-shirts. Quand on faisait les tournées, ils venaient jouer à la console, bien sûr on les tapait (rires). Mais voilà, ils venaient, ils jouaient avec nous dans le bus, c’était une bonne ambiance, tranquille.

La marque Wati B en pleine expansion

La ligne de vêtements Wati B s’agrandit

FM : On le sait, avant tout, Sexion d’Assaut porte haut les couleurs du 75 et de Paris. Un partenariat avec le PSG est-il envisageable ?

Dawala : Oui, si on a l’argent des Qataris, il n’y a pas de galères (rires), les Wati Qataris (rires) !

FM : JR, dans la chanson Ça vient de Paname, sortie il y a maintenant quelques années, vous faisiez rimer Wati B et PSG. Le Paris Saint-Germain est-il vraiment votre club de cœur ?

JR O Crom : Oui, on peut dire ça comme ça. On est de Paris, on a grandi à Paris, c’est un bon club. Bon après, au fil du temps, il y a eu des hauts et des bas. Mais là, ils ont fait un bon recrutement avec Ibrahimovic. Je pense que cette année, ça va rouler.

FM : Que pensez-vous justement du recrutement du PSG ?

JR O Crom : Franchement, ça fait plaisir. Ça prouve que le PSG est en train de devenir un grand club.

FM : D’une manière plus générale, quel regard portez-vous sur le football ?

JR O Crom : Moi, à la base, je ne suis pas trop un footeux. Je jouais dans des tournois d’inter-quartiers entre jeunes. Et à l’époque, comme tout le monde, je kiffais regarder Téléfoot. Je me levais à 11h, je me souviens, pour regarder Téléfoot, c’était tôt pour moi j’étais décalé (rires). J’aime bien sûr le foot.

FM : Allez-vous au Parc des Princes ?

JR O Crom : Avant oui, j’y allais, ça m’arrivait d’y aller. Mais plus trop maintenant, avec la musique qui prend du temps, il y a un peu la flemme d’y aller ! Mais bon, pourquoi pas un de ces jours !

FM : Et suivez-vous le football européen ?

JR O Crom : Franchement, quand ce sont de beaux matches, de grands matches, oui. Je kiffe, je regarde, quand le Barça et le Real jouent. J’aime bien ces grands matches.

FM : Et quels sont vos joueurs favoris ?

JR O Crom : J’aime bien Lionel Messi, et la plupart des joueurs du Barça.

FM : Et en France ?

JR O Crom : Ibrahimovic forcément, c’est pas mal. Mais après, en France, il y en a plein ! Il y a Tabanou, Loss Karaboué, big up à vous ! Et Belhanda aussi !

FM : Et si, un jour, le Paris Saint-Germain vous proposait de faire une chanson pour le club, seriez-vous intéressés ?

JR O Crom : Direct ! Sans réfléchir, grave ! Ça deviendra un hymne, l’hymne national (rires).

Dawala : On n’a jamais parlé de ça avec le PSG. Je ne sais pas, mais s’ils le proposent, pourquoi pas.

FM : Un dernier mot ?

JR O Crom : Wati B, à Bercy le 15 octobre. Le premier Bercy s’est super bien passé, c’était complet, c’était une bonne ambiance. Là, on fait le deuxième le 15 octobre.

Dawala : Et on fait une grosse tournée en Afrique et en France. Restez connectés ! La devise : « T’es bête ou quoi ? » Si t’es pas là, c’est que t’es bête mon frère (rires) !

Vous pouvez retrouvez ici le site officiel du Label Wati B, tout comme celui de la Wati Boutique en ligne.