« Quand on regarde bien, le joueur concerné (Malcom) en rajoute comme ce n’est pas possible. Il est à l’agonie quand l’arbitre hésite entre jaune et rouge. Quand l’arbitre sort le rouge, il se relève, il n’est même pas sorti ». Remplacez Malcom par Tolisso, et cette sortie de Jean-Michel Aulas se retourne contre lui, puisque le milieu de terrain a été pointé du doigt par les joueurs et les dirigeants du MHSC suite au rouge accordé à Poaty.

Pour beaucoup, le numéro 8 de l’OL, par ailleurs auteur d’un doublé dans cette partie, en a fait des tonnes pour faire exclure le jeune Héraultais. Désigné comme le héros malheureux du match, le capitaine d’un soir se défend en zone mixte : « Moi, je sais que le Montpelliérain me tacle et me fait mal. Il me met une bonne semelle je pense, mais je n’ai pas encore revu les images. Je préfère parler du match et des cinq buts qu’on a mis plutôt que de cet incident », déclare l’international Espoirs français, qui s’était d’ailleurs fait alpaguer par Jourdren à la mi-temps.