En 2019, la magie de la Coupe de France opère toujours. Samedi, Angers, Montpellier et Nîmes en avaient déjà fait les frais. Ce dimanche, les équipes de Ligue 1 en lice allaient essayer de ne pas connaître le même sort que leurs trois concurrents. A Geoffroy-Guichard, l’Olympique de Marseille défiait Andrézieux pensionnaire de National 2. Et les hommes de Rudi Garcia se faisaient surprendre peu après le quart d’heure de jeu. Sur un corner frappé par Djebour, Bryan Clovis Ngwabije devançait de la tête Steve Mandanda pour l’ouverture du score (1-0, 17e). Une ouverture du score qui galvanisait le club du Forez. Vacheron décochait une belle frappe du gauche et obligeait Mandanda à s’employer (28e).

L’OM pensait revenir au score peu après l’heure de jeu sur une frappe d’Ocampos mal négociée par Markut, mais Valère Germain ne parvenait pas à pousser le cuir au fond des filets (62e). L’attaquant marseillais manquait l’immanquable sur un excellent centre de Thauvin et butait sur Markut (72e). Sur une contre attaque, Andrézieux réalisait le break. Desmartin sur la gauche voyait son centre mal négocié par Mandanda, Milla d’une volée écrasée trompait le portier phocéen (2-0, 83e). Andrézieux réalisait un incroyable exploit et se qualifiait pour les seizièmes de finale de la Coupe de France.

Monaco s’impose sans convaincre

De son côté, l’AS Monaco affrontait Canet-en-Roussillon. Pour la première de Naldo sous ses nouvelles couleurs, l’ASM souhaitait bien démarrer l’année. Les hommes de Thierry Henry ouvraient rapidement le score par Sylla (0-1, 2ème). Les choses se corsaient pour le club catalan qui perdait Lopy expulsé (18e). Sans convaincre, le club de la Principauté se qualifiait pour le prochain tour. Dans le derby breton, le Stade Rennais accueillait le Stade Brestois au Roazhon Park. Les joueurs de Julien Stéphan se faisaient cueillir à froid avant la demi-heure de jeu. Sur un contre, Autret servait Charbonnier dans la profondeur. Le meilleur buteur de Ligue 2 piquait son ballon freiné par Koubek, avant de pousser le cuir au fond des filets (0-1, 24e). Le serial buteur brestois doublait la mise d’une superbe tête et ne laissait aucune chance à Koubek (0-2, 39e). Les joueurs rennais recollaient au score juste avant la pause par Hunou à la réception d’un centre de Zeffane côté droit (1-2, 41e).

Au retour des vestiaires, Rennes revenait clairement avec de meilleures intentions. Suite à un long ballon de Damien Da Silva mal négocié par Chardonnet, Ismaïla Sarr récupérait le ballon à l’entrée de la surface et ajustait Léon d’une frappe tendue (2-2, 49e). Les deux équipes devaient passer par les prolongations pour obtenir leur billet pour les seizièmes. Enfin, le Stade de Reims recevait le RC Lens à Auguste-Delaune. Les joueurs de David Guion prenaient les devants peu après la demi-heure de jeu. Suite à un long ballon de Dingomé, Oudin contrôlait le cuir et enchaînait d’une belle frappe croisée du gauche et trompait Leca (1-0, 32e). Quatre minutes plus tard, Cafaro se faisaient bousculer dans la surface par Tahrat. L’arbitre indiquait logiquement le point de penalty. Cafaro transformait la sentence (2-0, 36e). Sans trembler, Reims poursuivait son aventure en Coupe de France.

Les résultats de l’après-midi

Andrézieux 2-0 Olympique de Marseille : Ngwabije (17e), Milla (82e)

Canet-en-Roussillon 0-1 Monaco : Sylla (2e)

Stade de Reims 2-0 RC Lens : Oudin (32e), Cafaro (37e, sp)

Stade Rennais 2-2 (prolongations) Stade Brestois : Hunou (41e), Sarr (49e) ; Charbonnier (24e, 39e)