Fort de sa sublime victoire contre l’Olympique de Marseille ce dimanche (5-1), le Paris Saint-Germain se déplaçait à Niort avec une équipe quelque peu remaniée pour les huitièmes de finale de la Coupe de France. Sous une pluie diluvienne et donc une pelouse glissante et détériorée, les deux équipes nous livraient un spectacle plus proche d’Holiday on ice que d’un match de foot. Pourtant, le PSG prenait bien les choses en main et se projetait rapidement vers l’avant dès l’entame de la partie et malgré les difficultés climatiques et de jeu.

Il n’était donc pas étonnant de voir les Franciliens se créer les premières occasions. Ainsi, après un relais avec Christopher Nkunku, Thomas Meunier, très en jambes, frappait, mais sa tentative était repoussée par un Desmas attentif et qui n’en était qu’à sa première intervention (11e). Presque dans la foulée, Marquinhos, excellent dimanche dernier, s’élevait plus haut que tout le monde au point de penalty sur corner, mais sa tête passait assez largement au-dessus (16e). Jean-Kévin Augustin n’était pas en reste non plus, mais soit il n’osait pas mettre la tête sur un centre de Maxwell, soit il était mal placé. Le PSG passait par les ailes et sur un centre de Guedes, plutôt bon pour sa première titularisation, Choplin était tout proche de tromper son portier (24e). Le Portugais, encore lui, était à la réception d’un centre, mais sa frappe du droit s’envolait dans les airs (30e). À la pause, les deux équipes étaient dos à dos.

Un excellent Pastore sauve le PSG d’une prolongation

Au retour des vestiaires, la pluie redoublait d’intensité et le PSG n’abandonnait pas ses principes de jeu et continuait sa marche vers l’avant. Ainsi, Guedes était, au point de penalty, à la réception d’un centre, mais avec le vent et la pluie, le ballon était freiné et l’ancien de Benfica manquait totalement sa reprise (51e). Mais les Parisiens allaient se faire peur. Sur un coup franc lointain d’Agouasi, Areola manquait totalement sa sortie et le cuir était bien récupéré par Blaise Matuidi (54e). Le club de l’élite allait vite réagir. Dans la surface niortaise, le ballon revenait sur Augustin qui frappait, mais Desmas était encore là (58e). Juste avant l’heure de jeu, Emery donnait sa chance à Edinson Cavani qui replaçait Augustin (59e).

El Matador n’allait pas tarder à se mettre en évidence. Sur un coup franc à plus de trente mètres, l’Uruguayen envoyait une frappe qui flirtait avec le poteau de Desmas (64e). Sur un corner bien tiré à nouveau, le ballon était contré et Kimpembe tentait une reprise de volée acrobatique, mais le cuir était repoussé par un Niortais sur sa ligne (73e) ! Et le PSG allait trouver la faille. Sur un coup franc obtenu et tiré par Nkunku, Javier Pastore, entré en jeu peu de temps avant, coupait la trajectoire de la balle et propulsait le ballon au fond des filets (0-1, 78e). Les Chamois tentaient de se rebeller mais Ndoh croisait trop sa frappe (80e). Cavani aurait pu aggraver le score, mais Desmas se montrait intraitable (90e). Sur un dernier corner, Kiki obligeait Areola à la parade (90e +3) et dans la foulée, Lucas frappait dans le but vide, mais le ballon était arrêté sur la ligne par la boue (90e +4). Mais les deux entrants allaient faire la différence. Pastore se baladait et servait Cavani (0-2, 90e +4). Grâce à cette victoire, le PSG jouera les quarts de finale de la Coupe de France.

Revivez le film de la rencontre sur notre live.

Les résultats de la soirée :

- Avranches 1-1 (6 t.a.b à 5) Strasbourg : Mayulu (48e) pour Avranches /Granic (90e +2) pour Strasbourg

- Quevilly-Rouen 1-2 Guingamp : Vignaud (90e +3) pour Quevilly-Rouen / Mendy (59e), de Pauw (61e) pour Guingamp