Le Paris Saint-Germain pouvait craindre le pire. Le 27 avril dernier, le club de la capitale a vécu une soirée plus que difficile. Battu en finale de Coupe de France par le Stade Rennais (2-2, 5 tab 6) alors qu’il menait 2-0, le champion de France en titre a également vu son joueur vedette, Neymar, avoir une altercation avec un individu qui a relayé la scène sur les réseaux sociaux. Une vidéo qui a d’ailleurs valu de nombreuses critiques à l’international auriverde dans son pays.

Côté parisien, une grosse sanction était donc à prévoir, quand on sait que la commission de discipline de la FFF se montre généralement plus sévère que la Ligue. Cependant, les derniers éléments apportés au dossier par les Rouge-et-Bleu laissaient entendre que ce pseudo supporter était loin d’être sans reproche. De quoi espérer une sanction moins dure. D’ailleurs, pour éviter d’envenimer les débats, Paris a sciemment choisi la tactique du silence médiatique en France.

Un choix qui a été plutôt judicieux. La FFF vient en effet de rendre son verdict. Neymar est ainsi suspendu pour trois matches à compter du lundi 13 mai. Le Brésilien pourra donc être aligné demain contre Angers. En revanche, il sera donc indisponible pour les rencontres face à Dijon (qui verra le retour de Kylian Mbappé) et Reims. Ainsi que pour le premier match officiel de la saison 2018/2019, à savoir le Trophée des Champions face à Rennes.

Communiqué de la FFF :

« La Commission fédérale de discipline s’est réunie le jeudi 9 mai 2019 pour clore le dossier relatif aux incidents survenus lors de la finale de la Coupe de France du 27 avril 2019 et a pris les décisions suivantes :

- Neymar : 3 matches de suspension ferme et 2 matches avec sursis, à compter du lundi 13 mai 2019 ;
- Stade Rennais : 23 000 € d’amende pour utilisation d’engins pyrotechniques ;
- Paris SG : 35 000 € d’amende pour utilisation d’engins pyrotechniques et laser. »

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10