La conférence de presse d’André Villas-Boas de mercredi dernier a beaucoup fait parler. Forcément, le coach de l’Olympique de Marseille était scruté et attendu par les médias au sortir du seizième de finale de Coupe de France remporté face à Granville (3-0). Interrogé, le Lusitanien a rapidement voulu désamorcer la bombe, en rappelant, entre autre, qu’il n’avait aucune intention de plier bagage en fin de saison. Mais qu’en ont pensé ses joueurs ?

Cette sortie médiatique les a-t-elle perturbé ? Passés devant les caméras, ils ont tous juré que non. À commencer par Valère Germain. « Ça ne nous concerne pas. On est juste concerné par ce qu’il se passe sur le terrain. On a répondu, on s’est qualifié on est très content », a-t-il déclaré en zone mixte, imité quelques instants plus tard par Maxime Lopez. « Honnêtement, on est resté loin de ça. On est concentré sur le terrain, on savait qu’on avait un match à jouer ce soir (hier). Ce qu’il se passe à côté, ce n’est pas notre problème. Je pense que ça vous fait plus parler que nous ».

Enfin, Valentin Rongier a indiqué que cette victoire a simplement confirmé que le groupe phocéen restait bien concentré sur ses objectifs, sans se soucier des perturbations extérieures au vestiaire. « On garde en tête ce qu’il faut qu’on fasse, c’est-à-dire jouer au football. Ça ne nous regarde absolument pas. Et comme vous avez pu le voir ce soir (hier), ça n’a en aucun cas changé la dynamique et l’ambiance dans le vestiaire. On avait envie de se qualifier. On a fait le job, on a été sérieux. Ça montre qu’on garde nos ambitions et on est tous ensemble ». En attendant de voir la suite, les Phocéens le jurent : cette affaire n’a rien changé !