Mais qu’arrive-t-il à Hugo Lloris ? Le gardien de Tottenham enchaîne les erreurs ces dernières semaines avec les Spurs. La dernière en date ce samedi face à Manchester City, n’a pas arrangé son cas personnel. Lors de la 22e minute, l’ancien gardien de l’Olympique Lyonnais a percuté la cheville de Sterling et offrait ainsi un penalty évitable à City.

Pire, le dernier rempart du club londonien aurait pu se faire expulser sur le coup mais n’a écopé que d’un carton jaune. Une erreur qui succède à celle entrevue il y a quinze jours avec une sortie manquée face à Chelsea sur le but d’Alvaro Morata. Une semaine après le derby londonien, Lloris s’était également troué à Stoke en manquant totalement son dégagement, ce qui a permis à Mame Biram Diouf de marquer sur le coup.

Lloris multiplie les boulettes avec Tottenham

Certes, ces deux boulettes n’ont pas provoqué de dommages collatéraux pour Tottenham qui avait raflé la mise face à Chelsea et Stoke. Mais cette dernière a malheureusement coïncidé avec le succès des Citizens (1-3). Les détracteurs du gardien français constateront que l’ancien Niçois a fauté à six reprises cette saison et se voit donc impliqué directement sur six buts adverses. Si le capitaine des Bleus a toujours assumé ses bévues en club ou en sélection.

Lors du match amical de l’équipe de France face à la Colombie au Stade de France, son hésitation coupable sur le premier but colombien avait déjà suscité l’incrédulité. A deux mois du Mondial en Russie, ses performances sont scrutées dans les moindres détails par Didier Deschamps et son staff. Si les Bleus veulent aller loin en Coupe du Monde, ils auront bien besoin d’un Hugo Lloris au sommet de son art. Il n’est jamais trop tard pour rectifier le tir...