Neymar (24 ans) n’aura pas eu le temps de savourer le large succès du Brésil contre la Bolivie (5-0). Sport assure en effet que le footballeur brésilien fait l’objet d’une nouvelle procédure lancée par le fisc espagnol. Mais l’international auriverde ne sera pas le seul sur le banc des accusés. Son père, Sandro Rosell (ex-président du FC Barcelone), le Barça (son club actuel) et Santos (son ancien club) figurent également dans le viseur du juge en charge de l’affaire.

De nouvelles révélations et suspicions de corruption au sujet du transfert de l’attaquant brésilien vers l’Espagne à l’été 2013 ont poussé les autorités espagnoles à rouvrir cette affaire, qui avait été classée dans un premier temps. Une nouvelle affaire dont les Blaugranas, qui ont déjà dû accompagner Lionel Messi ou encore Javier Mascherano dans tels dossiers, se seraient sans doute bien passés.