Compétitions suspendues, joueurs confinés... L’épidémie de coronavirus oblige le monde du football à s’adapter. Si certains clubs ont laissé leurs joueurs étrangers revenir dans leur pays d’origine pendant la période de confinement, d’autres se montrent inflexibles sur la question. C’est le cas du président du Napoli Aurelio de Laurentiis par exemple. Sportmediaset révèle ainsi que l’homme du fort du club napolitain refuse que ses joueurs étrangers retournent dans leur pays d’origine.

Tous les employés étrangers du club sont donc sommés de rester à Naples. De Laurentiis veut éviter ainsi une autre période d’isolement supplémentaire, estimée à 14 jours, quand les joueurs reviennent de leur pays d’origine. Jusqu’à nouvel ordre, tout le monde reste à quai. D’ici là, la Serie A sera peut-être définitivement arrêtée...