Ivan Rakitic (31 ans) pensait atteindre le summum en rejoignant le FC Barcelone en 2014. Une impression rapidement confirmée pour le Croate dès sa première saison chez les Blaugranas. Vainqueur de la Ligue des Champions face à la Juventus à Berlin, l’ancien Sévillan a également goûté au luxe de pouvoir évoluer aux côtés d’une des références absolues du milieu : Xavi. D’ailleurs, il suffit de l’entendre parler du champion du monde ibère 2010 pour s’en rendre compte.

« Mon impression n’était pas d’aller jouer pour prendre la place de Xavi. Pour moi, j’y allais pour jouer et apprendre de lui. La chance que j’ai eue, c’est qu’il m’a accordé beaucoup d’attention quand il était là. Quand il faut parler d’une personne en particulier du Barça ou d’un grand capitaine, c’est Xavi. La façon dont il contrôlait le vestiaire, la presse etc… » Depuis, lorsqu’il évoque le Barça, Rakitic a davantage une sensation d’amertume. Le natif de Rheinfelden est en effet en grande difficulté au FC Barcelone.

Rakitic est triste

Moins bon l’année passée, il a vu arriver la pépite du football néerlandais Frenkie de Jong en Catalogne. Résultat, il a joué sept rencontres de Liga, une seule titularisation pour 197 minutes de jeu. Alors forcément, Rakitic n’est pas heureux. Et il l’a fait savoir. « Comment on profite ? En jouant au football. Qu’est-ce que ma petite fille ressent quand on lui enlève un jouet ? Eh bien, elle est triste. Je ressens la même chose : ils ont pris ma balle et je suis triste », a expliqué le Croate dans un entretien qui sera diffusé ce jeudi sur la Movistar et relayé par Sport, avant de poursuivre.

« Je comprends et je respecte les décisions de l’entraîneur, du club ou de qui que ce soit. Mais je crois que j’ai beaucoup donné durant les cinq années et quelques passées ici. Ce que je veux, c’est continuer à profiter, c’est le plus important pour moi. Et moi, je n’en profite qu’en jouant. J’ai 31 ans et pas 38. Je sens que je suis au pic de ma forme. » Un constat que ne partage visiblement pas Ernesto Valverde.