Le FC Barcelone B a terminé premier du groupe 3 de la Segunda B - troisième échelon du football espagnol - avec quinze points d’avance sur le second, l’Alcoyano. En raison de la complexité du système de promotion de la catégorie, les jeunes catalans ne sont pas automatiquement promus en deuxième division, et doivent passer par les playoffs. S’ils ont perdu le premier tour, face à la Cultural Leonesa qui est donc elle promue, les troupes de l’ancien joueur de l’AS Monaco Gerard Lopez ont encore la possibilité de monter, mais ils devront cette fois disputer remporter deux éliminatoires pour se hisser en Liga 1 2 3. Ils ont d’ailleurs remporté leur premier match du deuxième tour, face à Cartagena (2-1). Quoi qu’il en soit, et même si les Barcelonais venaient à échouer, on peut dire que la saison a été réussie sur le plan sportif.

Mais à Barcelone, de nombreux supporters ne voient pas les choses de cet œil là. Historiquement, les équipes filiales ont toujours été utilisées pour que les jeunes pousses formées au club puissent acquérir de l’expérience à un niveau professionnel ou semi-pro, en D2, D3 ou D4. Beaucoup d’observateurs expliquent en partie la réussite de la formation espagnole pour ces raisons, alors que dans les autres pays, les jeunes joueurs évoluent dans des championnats propres aux équipes réserves, comme c’est le cas en Angleterre ou en Italie. Ainsi, lorsqu’ils arrivent en équipe première, les jeunes espagnols ont déjà un bon petit aperçu du haut niveau après avoir passé quelques mois ou années dans des divisions rugueuses et physiques. Seulement, le Barça B qui a fait tant de prouesses cette saison n’est composé que de très peu de joueurs formés au Barça ou présents au club depuis suffisamment longtemps pour être considéré au moins comme "co-formés" au club. Administrativement, les équipes filiales sont, à quelques détails près, considérées comme de vrais clubs indépendants, et ils n’ont par exemple aucune restriction au niveau du recrutement.

De moins en moins de joueurs formés au club

Ainsi, l’été dernier et cet hiver, le FC Barcelone a mené une campagne de recrutement intense, allant piocher un peu partout des profils divers et variés, de jeunes prometteurs formés dans d’autres clubs, à des joueurs déjà expérimentés avec plusieurs années d’expérience en D2 ou D3. Mundo Deportivo dévoilait d’ailleurs que l’effectif du Barça B est plus âgé que celui de l’Ajax ! Le but : retrouver au plus vite la D2, quitte à devoir plus ou moins travestir la politique du club et faire confiance à des recrues plutôt qu’aux joueurs formés au club. Pour se rendre compte de l’ampleur des "dégâts", lors du match retour des playoffs disputés face à la Cultural Leonesa, seuls quatre des onze joueurs titulaires ont fait leurs classes au Barça ou sont au moins passés par les U19 du club avant de rejoindre la B (Palencia, Cucurella, Gumbau et Aleñá) ! A une époque où de moins en moins de joueurs formés au club sont présents dans l’équipe première, forcément ça fait débat ! L’omniprésence de joueurs "extérieurs" dans l’équipe B en est d’ailleurs probablement la cause.

On reproche ainsi à la direction du Barça d’avoir sacrifié la jeunesse barcelonaise pour obtenir des résultats, et l’équipe B par laquelle sont passées toutes les stars actuelles du Barça, d’Andrés Iniesta à Lionel Messi, en passant par d’autres blaugranas qui brillent en Europe comme Gerard Deulofeu, est désormais peu attirante pour les supporters du club. Preuve que cette équipe ne fait pas rêver les Culés : seules 8.000 personnes étaient présentes pour le match aller des playoffs face à la Cultural Leonesa, alors que le Mini Estadi est d’une capacité de presque 16.000 spectateurs, et qu’il y avait aussi un joli contingent de supporters venus de Leon. A titre indicatif, lors de la montée en D2 en 2010 contre l’UE Sant Andreu, l’équipe alors dirigée par Luis Enrique et où on retrouvait des joueurs comme Bartra, Sergi Roberto, Thiago Alcantara ou Jonathan Soriano avait frôlé le plein dans son enceinte, et ce alors qu’elle avait obtenu de moins bons résultats en saison régulière. La direction de Bartomeu est prévenue, si le Barça B termine par monter en deuxième division, il ne pourra pas en faire un argument pour se faire bien voir des socios...