S’il a déjà tout gagné en tant que joueur, la carrière de Gerard Piqué hors des terrains de football semble tout aussi excitante. Déjà impliqué dans le tennis, le média, les boissons énergisantes ou le eSport, le défenseur catalan a récemment fait l’acquisition du FC Andorra, club de la Principauté d’Andorre qui évolue actuellement en quatrième division espagnole. Un championnat régional - avec des groupes répartis de façon géographique - où il affronte les équipes catalanes. On rappelle que les formations andorraines sont les seuls clubs non-espagnols à pouvoir disputer les compétitions dans le pays. Le club, qui étaient en proie à d’énormes difficultés financières avec une dette dépassant les 300.000€, a ainsi été acheté - via la création d’une nouvelle structure en Andorre - par le groupe Kosmos, propriété du joueur. Il va d’ailleurs éponger les dettes du club, avant de rebâtir sur des fondations solides.

Le président du club, Albert Ferré, a clairement confirmé que l’objectif du défenseur du FC Barcelone est de mener le club jusqu’à l’élite du football espagnol, évoquant « un virage à 180 degrés » du club. Et Piqué n’a pas chômé, puisqu’il a déjà nommé deux hommes de confiance au poste d’entraîneur : Gabri et Albert Jorquera, deux anciens joueurs du Barça. Le premier a d’ailleurs déjà une petite expérience sur les bancs de touche, puisqu’il a déjà entraîné Sion en D1 Suisse, sans vrai succès ceci dit, après avoir entraîné les U19 du Barça et été adjoint au Barça B. Un profil qui semble idéal pour la formation de jeunes joueurs.

Le monde pro en ligne de mire

Parce que oui, l’objectif du club est surtout de développer la formation, et il y a d’ailleurs une clause dans la vente du club qui indique qu’il faut qu’il y ait un certain nombre de joueurs andorrans dans l’effectif. Et ce n’est probablement pas un hasard si trois des quatre recrues réalisées jusqu’ici ont déjà fait un bon bout de chemin dans le monde pro, histoire d’avoir des tauliers dans l’équipe. Le défenseur central argentin de 34 ans Fede Bassone, qui a de l’expérience en Championship et en D2 espagnole a rejoint le club. Ferrán Tacón (32 ans, qui a joué en D3 espagnole et en D2 portugaise) et Ruben Bover (26 ans, a joué en MLS) ont aussi rejoint l’aventure. La toute dernière recrue est en revanche un peu plus surprenante, puisque le FC Andorra est allé chercher Adrià Vilanova, défenseur central de 21 ans et fils de Tito Vilanova. Après avoir été formé au Barça, il a ensuite fait ses classes à Herculés et avec l’équipe B de Mallorca.

Et maintenant, selon El Periodico, le club veut encore recruter quatre joueurs. Huitième de son groupe et à dix points des positions de playoffs de montée en D3, les moyens vont donc être mis sur la table pour tenter de s’offrir la promotion dès cette année. Gerard Piqué veut ainsi suivre l’exemple de Llagostera, modeste club catalan qui avait il y a quelques années réussi à se hisser jusqu’à la deuxième division, avec deux promotions en deux montées en l’espace de trois ans. Des montées qui permettront de créer une ferveur autour du club, qui ne compte aujourd’hui que 280 socios selon AS, étant notamment dans l’ombre du Morabanc Andorra, le club de basket qui évolue dans le championnat espagnol, un des tous meilleurs si ce n’est le meilleur d’Europe. Mais aussi de le professionnaliser, puisqu’il a aujourd’hui un budget de seulement 145.000€, et tous les joueurs sont amateurs. Un nouveau stade - la Borda de Mateu ne comptant que 2000 places - pourrait aussi être à l’étude. Rendez-vous d’ici quelques années donc pour voir où en est le projet de Gerard Piqué...