Finale de Copa del Rey en avance sur la pelouse de Mendizorroza. Les deux équipes viennent effectivement d’obtenir leur ticket pour la finale de la compétition au cours de la semaine écoulée. Cependant, la rencontre du soir allait être bien différente à celle à laquelle on aura droit en fin de saison. Effectivement, Luis Enrique alignait une équipe plus ou moins titulaire dans l’entrejeu et l’attaque, ne faisant tourner que derrière, avec les présences de Digne et de Mathieu notamment. A contrario, Mauricio Pellegrino alignait une équipe composée quasi intégralement de remplaçants, avec Pacheco, Laguardia, Theo Hernandez et Marcos Llorente comme seuls titulaires habituels.

Messi sonnait le premier avertissement dès la 3e minute de jeu, avec une frappe bien captée par le très bon Fernando Pacheco (3e). Marcos Llorente répondait avec une frappe lointaine non cadrée, de peu (5e). Le Barça avait pris le contrôle de la partie, et Aleix Vidal, toujours aussi redoutable, voyait Pacheco sortir sa demi-volée d’une belle claquette (15e) ! Les Catalans continuaient leurs assauts, et Messi, puis Suarez, échouaient tour à tour sur le portier basque (22e). Mais les Albiazules avaient du répondant. Theo Hernandez s’échappait sur le flanc droit et se présentait devant ter Stegen, mais le portier allemand remportait le mano à mano (24e). Dans la foulée, Gomes répondait mais se heurtait encore à un bon Pacheco (25e). Et comme souvent lorsqu’il est sur le terrain, l’étincelle allait venir d’Aleix Vidal. Après une superbe séquence collective, l’ancien Sévillan centrait pour la valeur sûre du Barça, Luis Suarez, qui l’expédiait au fond (0-1, 37e). Et les Catalans allaient rapidement doubler la mise. Messi tentait de trouver Luis Suarez dans la surface, Pacheco dégageait mal et le ballon arrivait dans les pieds de Neymar, qui ne se priait pas pour l’envoyer au fond (0-2, 39e).

Festival offensif catalan

En l’espace de trois minutes, les Blaugranas avaient donc pris l’avantage face à une équipe B de l’Alavés pourtant bien organisée tactiquement. De quoi s’assurer de vivre une deuxième période a priori tranquille en vue du choc en milieu de semaine face au Paris Saint-Germain. Dès le coup d’envoi de la seconde période, Alavés passait la seconde, et après un caviar de Theo Hernandez, Christian Santos manquait le cadre alors qu’il était seul face à ter Stegen ! Le Barça a donc dû rapidement resserrer les rangs derrière, avec un Busquets qui a joué plus bas qu’à l’accoutumée. Et c’était réussi, puisque les Basques sont rapidement rentrés dans le rang. Lionel Messi pliait définitivement la rencontre peu avant l’heure de jeu (0-3, 59e).

Quelques minutes plus tard, l’Argentin était proche de signer un doublé, mais c’est finalement Alexis qui expédiait le ballon au fond de ses filets (0-4, 63e). Les Catalans étaient déchaînés, et Rakitic envoyait une véritable mine en lucarne après un bon ballon en retrait de Luis Suarez (0-5, 65e). L’Uruguayen était ensuite à la finition sur le sixième but catalan (0-6, 68e), face à des Albiazules incapables de stopper l’hémorragie. Le n°9 catalan s’est d’ailleurs fait une belle frayeur en fin de match, semblant gravement blessé, avant de finalement pouvoir continuer à jouer en toute tranquillité. C’est finalement Aleix Vidal, victime d’un tacle appuyé de Theo Hernandez, qui devait quitter ses coéquipiers prématurément, avec une cheville en bien piteux état. Un coup dur pour le joueur, dans une forme étincelante en ce moment, et nul doute qu’on peut déjà prévoir plusieurs mois d’absence... Le Barça est lui bien en forme pour le choc contre le PSG, et reprend provisoirement la tête de la Liga.

Retrouvez le classement de la Liga ici.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10