Ce FC Barcelone - Granada pouvait avoir l’air d’un match lambda de championnat. C’est du moins ce qu’on pensait il y a encore une semaine lorsqu’on regardait le calendrier de la Liga. Mais depuis, Ernesto Valverde a pris la porte, et Quique Setién l’a remplacé. Autant dire que tout le monde avait hâte de voir ce qu’allait concocter l’ancien du Betis pour sa grande première, après avoir eu l’effectif à disposition pendant quelques séances d’entraînement au cours de la semaine. Il devait cependant se passer de Frenkie de Jong ce soir, en plus de Luis Suarez, blessé de longue durée. Il misait donc sur un milieu Busquets-Rakitic-Vidal, alors qu’Ansu Fati accompagnait Lionel Messi et Antoine Griezmann devant. Du côté de Granada, on retrouvait notamment les Français Dimitri Foulquier et Maxime Gonalons.

L’équipe de Setién s’articulait d’ailleurs en 3-3-4 lorsqu’elle avait le ballon, avec Jordi Alba et Ansu Fati dans le rôle de joueurs de couloir très hauts sur le terrain. Sergi Roberto restait donc en position de troisième défenseur. Ça commençait fort. Fati était tout proche de trouver la faille dès la septième minute de jeu, avec un plat du pied suite à une belle séquence collective, bien sortie par Rui Silva. Ça combinait assez bien et le petit prodige de 17 ans était à la conclusion d’une nouvelle séquence de qualité, mais frappait trop haut dans la surface (11e). Il fallait aussi noter une intensité énorme, à l’image d’un retour défensif de Griezmann aux abords de la surface de ter Stegen. Mais du côté de Grenade, on tenait bon, et le milieu Vidal-Rakitic avait énormément de mal à lancer les joueurs plus offensifs du Barça. Lionel Messi voyait lui sa frappe frôler le poteau droit de Silva après un ballon en retrait de Vidal (45e).

Riqui Puig a eu sa chance, et il en a bien profité !

Les deux équipes regagnaient donc les vestiaires sur un score de 0-0, avec une possession dépassant les 80% pour les locaux. Mais on voyait déjà beaucoup de nouveautés côté Barça, dans les sorties de balle notamment, et dans le jeu en triangle. Au retour sur la pelouse, on voyait un FC Barcelone encore plus offensif, et Messi était tout proche d’ouvrir le score sur cette frappe lointaine (50e). Le chrono défilait, et le club catalan ne trouvait toujours pas la faille. Les Barcelonais étaient même à deux doigts de se faire refroidir puisqu’Eteki touchait le poteau sur la première vraie situation de Granada (66e) ! Griezmann répondait avec une frappe repoussée tant bien que mal par le portier rival (68e).

Mais ça allait se corser pour les Andalous puisque German Sanchez écopait d’un deuxième jaune après une faute sur Lionel Messi (70e). Et c’est à la 76e minute que les locaux allaient enfin ouvrir le score. Après une récupération de Riqui Puig, entré en jeu quelques minutes plus tôt, Busquets décalait pour Messi. S’en est suivie une belle combinaison avec Griezmann, puis Vidal, auteur d’une talonnade, et l’Argentin finissait tranquillement d’un plat du pied dans la surface (1-0, 76e). La Pulga était proche de doubler la mise sur cette tentative lointaine, mais Rui Silva répondait présent (79e). Après un long run dans la moitié de terrain andalouse, Puig décalait pour Griezmann qui frappait, mais ça terminait dans le petit filet (84e). Le jeune issu de La Masia a d’ailleurs signé une très belle entrée en jeu. Le score n’a plus bougé, et le FC Barcelone récupère la tête de la Liga, à égalité avec le Real Madrid. Sans forcément avoir brillé, ce Barça a déjà montré un visage bien différent dans le jeu de ce qu’on avait l’habitude de voir sous Ernesto Valverde.

Revivez le film de la rencontre sur notre live commenté.