L’Atletico Madrid défait à Levante, le Barça tenu en échec à domicile face à Getafe, le Real Madrid pouvait réaliser une belle opération au classement de la Liga en revenant à égalité avec le Barça et à trois points de l’Atletico. Mais pour cela, il fallait dominer à Bernabeu une équipe du FC Valence qui n’avait plus rien à jouer en cette fin de saison, mais qui entendait bien faire parler d’elle dans ce match de gala.

Surfant sur leur écrasante victoire à l’Allianz Arena face au Bayern Munich (0-4), les Merengues commencent la rencontre pied au plancher. Au bout de trois minutes, Cristiano Ronaldo se présente dans la surface seul face à Diego Alves après un joli une-deux avec Gareth Bale. Mais le portier de Valence sort le grand jeu et réalise un bel arrêt. Les Valencians sont à la peine et il faut attendre la fin du premier quart d’heure pour apercevoir la première occasion de Valence. Sofiane Feghouli délivre un joli centre pour Daniel Parejo qui place sa tête. Diego Lopez détourne le ballon sur sa transversale. Le ton est donné et cette nette occasion glace les ambitions offensives du Real Madrid pendant dix minutes. Le temps pour CR7 de se créer une nouvelle occasion bien repoussée par un Diego Alves impeccable. Véritable cauchemar du Ballon d’Or 2013, le portier brésilien multiplie les arrêts et intervient encore devant le Portugais qui voit sa frappe du pied gauche à l’angle gauche de la surface repoussée d’une manchette. Valence plie, mais ne rompt pas et à quelques secondes de la mi-temps, Jérémy Mathieu ouvre le score pour Valence dans un silence de cathédrale. Sur un corner, l’ancien Toulousain devance un Raphaël Varane trop attentiste une tête croisée dans la lucarne gauche. Ce but fait très mal au Real Madrid qui retourne aux vestiaires avec un but de retard.

À l’entame de la seconde période, Carlo Ancelotti fait sortir Asier Illarramendi pour le remplacer par Angel Di Maria. Mais Valence continue à se montrer dangereux et il faut un Diego Lopez décisif pour empêcher Paco Alcacer de doubler la mise (52e). Sergio Ramos, qui s’était offert un doublé mémorable face au Bayern, décider de sonner la charge et remet son équipe dans le droit chemin en égalisant à la 59e minute par un but de la tête, sa spéciale. Le Real pense avoir fait le plus dur mais se fait de nouveau surprendre par l’intermédiaire de Daniel Parejo. Suite à un festival de Sofiane Feghouli, le milieu espagnol devance Bale et ajuste Diego Lopez (64e). Nouvelle stupeur à Bernabeu qui compte bien évidemment sur sa star Cristiano Ronaldo pour se relancer. Mais en panne d’inspiration devant la muraille Diego Alves, CR7 n’y arrive pas et le Real Madrid multiplie les tentatives brouillonnes devant le but valencian. Casemiro et Morata entrent en jeu, et les Madrilènes vont devoir attendre les toutes dernières secondes du match pour égaliser grâce à Cristiano Ronaldo, auteur d’un but incroyable à la Zlatan.

À l’instar de l’Atlético, le Real a eu bien du mal à se remettre de ses émotions européennes, mais a limité la casse pour la quête de la Liga. Les hommes de Carlo Ancelotti réalisent finalement une bonne affaire, puisqu’en cas de victoire face à Valladolid mercredi en match en retard, la Casa Blanca dépasserait le Barça d’un point et reviendrait à deux points de l’Atletico. Qu’on se le dise, le suspense va durer jusqu’au bout en Liga.


Le but incroyable de Cristiano Ronaldo face à Valence by beIN SPORTS

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10