- Marko Dmitrovic (27 ans - gardien - Eibar) : le robuste portier serbe fait partie de ces gardiens de Liga dont on parle peu, mais qui offrent des points à leur équipe week-end après week-end. Les Basques ayant besoin d’argent pour se renforcer, ils vont probablement être contraints de vendre leur gardien, qui fait partie des joueurs ayant le plus de valeur marchande de l’effectif armero. Sa clause libératoire est de 20 millions d’euros, mais Eibar pourrait le laisser filer pour un montant inférieur. Des clubs du calibre de Valence et de Séville se sont déjà positionnés, et on peut les comprendre. Doté d’excellents réflexes sur sa ligne, puissant et bon dans le jeu aérien, c’est un gardien complet qui a clairement les capacités pour franchir un nouveau palier cet été.

- Yassine Bounou (28 ans - gardien - Girona) : présent et titulaire à la CAN 2019 avec la sélection marocaine, celui qui est tout simplement connu sous le nom de Bono en Espagne fait partie des gardiens les plus côtés du pays. Grand et agile sur sa ligne, il a notamment réalisé 16 clean sheets en 62 rencontres de Liga, ce qui est pour le moins impressionnant sachant que son club a été relégué à l’issue de l’exercice 2018/2019. Avec une clause libératoire de seulement 5 millions d’euros, le joueur né au Canada pourrait être une sacrée affaire pour bon nombre de clubs de Ligue 1. En Espagne, ça se bouscule déjà au portillon...

- Fernando Calero (23 ans - défenseur central - Valladolid) : l’un des tout meilleurs défenseurs centraux de la dernière édition de Liga, et ce alors qu’il débutait dans l’élite du football espagnol. Lui aussi va vraisemblablement partir cet été, puisqu’avec une clause libératoire de seulement 11 millions d’euros, Valladolid sait qu’il sera pratiquement impossible de le retenir. L’hiver dernier, on parlait du Borussia Dortmund, alors que les clubs européens du championnat espagnol devraient revenir à la charge cet été. Calero est un défenseur central à l’espagnole ; à l’aise à la relance, plus dans l’anticipation et la lecture du jeu que dans le duel. Ce qui ne l’empêche pas de dominer ses vis à vis dans le jeu aérien.

- Alex Moreno (26 ans - latéral gauche - Rayo Vallecano) : il y a des bonnes affaires en pagaille à faire du côté du Rayo Vallecano suite à la relégation du club de la capitale espagnole. Alex Moreno en fait clairement partie, et pour tout club de première partie de tableau souhaitant un latéral particulièrement bon offensivement. Le Catalan multiplie les montées pour épauler ses ailiers et ses attaquants et a une facilité déconcertante à semer la zizanie dans les derniers mètres. Ce qui le pousse cependant parfois à oublier qu’il a aussi des responsabilités défensives. Le club de Vallecas pourrait le laisser partir pour un montant situé aux alentours des 10 millions d’euros selon la presse espagnole. Les formations intéressées vont cependant devoir faire vite, puisque le Betis serait déjà en pole position pour l’attirer dans ses rangs...

- Pedro Porro (19 ans - latéral droit - Girona) : en Espagne, il est déjà présenté comme l’avenir de la Roja au poste de latéral droit. Il devait d’ailleurs disputer l’Euro Espoirs avec son pays en ce moment même, mais une blessure l’a obligé à déclarer forfait. Aussi serein défensivement que bon lorsqu’il faut attaquer, avec des qualités physiques bien supérieures à la moyenne, tout porte à croire qu’on le verra dans un très gros club européen d’ici deux ou trois ans. Valence et l’Atlético sont déjà sur les rangs, et si sa clause est de 25 millions d’euros, il devrait partir pour un montant bien inférieur suite à la relégation du club catalan. Le retour de Pablo Maffeo à Girona va d’ailleurs dans ce sens.

- Roque Mesa (30 ans - milieu de terrain - Séville FC) : peut-être le joueur le plus connu du grand public dans la liste. Après avoir brillé sous les ordres de Quique Setién à Las Palmas, il avait tenté le challenge anglais à Swansea, avant de revenir à Séville. Cette saison, le moustachu le plus célèbre du football espagnol a joué un rôle important dans l’entrejeu sévillan, mais Julen Lopetegui ne compte pas sur lui la saison prochaine, notamment parce qu’il souhaiterait des joueurs plus physiques au milieu. Je suis transférable. « Si un club veut me recruter et mon club est d’accord, on verra », a lancé le joueur ce week-end. Les Andalous devraient demander un montant similaire à celui qu’ils avaient payé pour lui il y a un an, environ 6 millions d’euros. Un cadeau quand on connaît les qualités techniques du joueur, qui excelle dans la protection de balle et la distribution et qui s’est même découvert une facette de buteur sur cette fin de saison.

- José Campaña (26 ans - milieu de terrain - Levante) : un milieu relayeur comme l’Espagne en a beaucoup produit ces dernières années. Après avoir connu un parcours un peu chaotique, qui l’a mené en Serie A ou en Angleterre, le joueur formé à Séville a trouvé à Levante le point de chute idéal pour se relancer. Trois saisons plus tard, il fait partie des meilleurs milieux du championnat, et en est peut-être le plus polyvalent. Capable d’abattre un travail défensif monstrueux, récupérant bon nombre de ballons dans l’entrejeu, il sait ensuite parfaitement organiser le jeu et se projeter vers l’avant. Un départ semble inévitable cet été dans la mesure où les Granotas vont couler sous les offres...

- Markel Susaeta (31 ans - ailier - Athletic) : il y a quelques années encore, le Basque faisait partie des meilleurs ailiers du championnat espagnol, à tel point qu’il avait même débuté en sélection sous les ordres de Vicente del Bosque en 2012. Depuis, il a perdu un peu d’importance à l’Athletic, enchaînant les saisons où il a été la plupart du temps titulaire et d’autres où un rôle de joker lui a été attribué. Mais il serait un excellent renfort pour beaucoup de clubs, lui dont le contrat arrive à expiration à la fin du mois de juin. Un joueur fin, intelligent, capable d’avoir une production statistique assez intéressante, en plus de pouvoir apporter énormément d’expérience à sa future équipe.

- Jony (27 ans - ailier - Malaga) : si un directeur sportif souhaite offrir du déséquilibre et un peu de folie à son coach, Jony pourrait être le pari idéal. L’Espagnol sort d’une bien belle saison à Alavés, où il était prêté par Malaga (actuellement en D2). Le club basque souhaite le conserver, mais cela s’annonce compliqué financièrement. Le contrat du joueur qui a terminé la saison avec 10 passes décisives au compteur expire en 2020, et son club n’est donc pas en situation de force. En Italie, on parle déjà d’un intérêt de la Lazio pour ce joueur rapide et doté d’un pied gauche d’une qualité extraordinaire. Il devrait coûter moins de 10 millions d’euros aux clubs intéressés par ses services.

- Adrián Embarba (27 ans - ailier - Rayo Vallecano) : lui aussi est un ailier capable de faire la différence plutôt facilement lorsqu’il arrive dans les derniers mètres adverses. Principalement aligné à gauche, il n’est en revanche pas qu’un dribbleur redoutable, puisqu’il est aussi capable de repiquer dans l’axe pour prendre le jeu à son compte. Sa polyvalence est telle qu’il a même été aligné en pointe lorsque Raul de Tomas était absent. Un couteau suisse capable d’être décisif même dans une équipe du bas de tableau (5 buts et 6 passes décisives cette saison) sur lequel bon nombre de clubs de Liga seraient prêts à jeter leur dévolu...

- Cristhian Stuani (32 ans - attaquant - Girona) : le goleador uruguayen sort de deux saisons à 21 et 19 buts en championnat, et ce sans évoluer dans une équipe jouant les premiers rôles. Faut-il vraiment en dire plus ? Vrai tueur dans la surface rivale, il excelle dans le jeu aérien, domaine dans lequel il fait partie des meilleurs joueurs de la planète. Et balle au pied, il est loin d’être pataud, comme le prouve sa capacité à tomber sur un côté quand la situation le demande. Un buteur qui ne coûtera pas excessivement cher - sa clause libératoire est passée à 7 millions d’euros après la relégation de Girona - et qui voudra s’offrir une dernière belle expérience en Europe.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10