Le Real Madrid n’a plus gagné un match en Liga depuis le 9 décembre dernier face à Séville (5-0). Entre temps, le champion d’Espagne a subi un ultime camouflet face à l’ennemi barcelonais à Bernabeu (0-3) et a été tenu en échec à Vigo (2-2) avant de s’incliner ce soir face à Villarreal (0-1) à domicile. Les Merengues comptabilisent seize points de retard sur le FC Barcelone qui joue demain soir face à la Real Sociedad. La crise couve donc à Madrid et Zinedine Zidane se retrouve encore un peu plus sur sellette. Le technicien français chahuté par la presse espagnole depuis plusieurs jours, se montre pourtant résolument optimiste malgré la crise de confiance affichée par ses joueurs.

Ces derniers se sont distingués par un nombre incalculable d’occasions manquées. Invité à expliquer cette nouvelle déconvenue à Bernabeu, Zidane ne souhaite pas accabler ses joueurs. « Quand ça ne veut pas rentrer, c’est très difficile. On ne mérite pas de perdre ce soir, je n’ai rien à reprocher à mes joueurs qui ont fait un bon match ce soir. Quand on a une opportunité il faut la mettre au fond. Parfois nous n’avons pas trop d’occasions, mais ce soir nous avons eu beaucoup d’opportunités. Nous ne méritons pas la défaite, » a d’abord confié ZZ, touché par ce nouveau revers.

L’accumulation des matchs, une chance selon Zidane

En lâchant trois nouveaux points face à Villarreal, le Real d’ores et déjà compromis ses chances de gagner la Liga. L’ancien numéro dix des Bleus le concède implicitement. « Nous ne pouvons pas baisser les bras, et je ne vais pas laisser les joueurs les baisser non plus. La Liga ? Nous devons penser à gagner, mais la situation devient de plus en plus compliquée. Nous devons prendre les matchs les uns après les autres pour oublier ce mauvais résultat, » commente Zidane.

Ce dernier est apparu un brin irrité quand on lui a rétorqué que le Real Madrid était mort. « Le Real est mort ? Vous pouvez tout dire, mais nous montrerons que nous sommes ici. Il y a de la vie et il y a de l’espoir. La bonne chose, j’insiste, c’est que tous les trois jours il y a un match. » Suffisant pour désamorcer rapidement la crise ? Réponse dès jeudi prochain face à Léganes en Coupe du Roi avant d’affronter la Corogne en Liga. Une confrontation qui pourrait s’avérer décisive pour l’avenir de Zinedine Zidane à Madrid...