Selon l’expression consacrée, nul n’est prophète en son pays. Un adage qui colle à merveille au parcours de Thievy Bifouma Koulossa. Son nom ne vous dit très probablement rien et pour cause, le natif de Saint-Denis n’a jamais explosé au plus haut niveau dans l’Hexagone. Passé par Meaux et Strasbourg, le jeune attaquant prend la direction de l’Espagne en 2010, le club alsacien enchaînant les déboires. Le jeune joueur s’engage donc en faveur de l’Espanyol Barcelone dans l’indifférence générale ou presque. Mais un peu plus d’un an plus tard, force est de constater que ce choix s’est avéré payant.

Après avoir fait ses premiers pas chez les professionnels la saison dernière, le joueur d’origine congolaise confirme tous les espoirs placés en lui en cet exercice. Auteur de son premier but en Liga à la mi-décembre contre Gijon (victoire 1-2 des siens), Thievy Bifouma s’est surtout distingué en Coupe de Catalogne, lui qui a inscrit un triplé en finale contre le FC Barcelone ! Comptant par ailleurs douze apparitions en championnat, l’attaquant se retrouve en position de force à l’heure de négocier une prolongation de contrat. Et comme le révèle Sport, les Catalans devraient lui offrir un bail cinq étoiles, avec divers bonus et une clause libératoire estimée à 10 M€.

Un temps intéressé, Naples risque donc de revoir sa position face à cette clause. Mais qu’à cela ne tienne, le buteur de 19 ans met tout son monde d’accord, et ce n’est certainement pas Erick Mombaerts, entraîneur de l’équipe de France Espoirs, qui dira le contraire : « J’ai découvert Thievy la saison dernière, par mon réseau de détection à l’étranger. Je collecte des données sur les Français évoluant dans les grands championnats européens et mes contacts m’ont rapporté que Bifouma avait inscrit un triplé contre la réserve du Barça. J’ai donc choisi de le convoquer chez les espoirs au mois d’Octobre. C’est un garçon qu’on apprend à découvrir, mais il semble être enthousiaste avec une personnalité ouverte. Sur le terrain, il possède des qualités de vivacité, de provocation et d’élimination dans les petits espaces. Il a un certain brio technique, mais il doit s’améliorer dans le domaine du jeu sans ballon. Il affiche encore certaines absences sur le terrain. Cependant, il ne faut pas se montrer trop impatient avec lui, car il est né en 1992 ». En tout cas, à en juger par ses débuts prometteurs, Thievy Bifouma peut entrevoir une suite de carrière des plus radieuses.