Ce vendredi 27 avril 2018 restera dans l’histoire du FC Barcelone. Il était environ 13h30 quand Andrés Iniesta, numéro 8 emblématique blaugrana, s’est avancé face aux médias, non sans émotion, pour officialiser la nouvelle qui circulait déjà depuis plusieurs semaines : son départ prochain du Barça. « Bonjour à tous. Cette conférence de presse est pour rendre publique ma décision. Cette saison est ma dernière ici (au Barça). C’est une décision très réfléchie au niveau personnel, familial. Je comprends qu’après 22 ans passés ici, je sais ce que ça signifie être joueur de cette équipe, la meilleure du monde ». Un discours d’adieu ponctué par des larmes et surtout une standing ovation des journalistes présents dans la salle.

Touché, ému, le milieu de terrain catalan de 33 ans, s’est alors livré au traditionnel jeu des questions-réponses pour expliquer son choix. Une décision difficile à prendre pour un joueur qui avait fait toute sa carrière au sein du même club. « Je sais ce que ça signifie de jouer ici, être capitaine de ce club. Le club m’a tout donné. Mon parcours s’arrête cette saison parce que j’ai toujours su que ce club méritait le meilleur de moi, comme je l’ai fait jusqu’à présent. Je sais que dans un futur proche, je ne pourrai pas donner le meilleur de moi-même, autant physiquement que mentalement. Si j’avais imaginé finir ma carrière ici, je l’aurais fait de cette manière en me sentant utile, titulaire, avec la volonté de gagner des titres », a-t-il déclaré, avant de poursuivre.

Iniesta voulait être honnête avec le Barça

« C’est un jour difficile pour moi. C’est très compliqué. Je comprends que ce qui m’attend est encore plus difficile, donc je ne me serais jamais pardonné de vivre une mauvaise situation dans ce club qui m’a tout donné. Je ne le mérite pas, ni le club. C’est ma décision. Nous sommes arrivés ici en voiture (avec ses parents). 22 ans après je suis ici avec la plus belle personne que j’ai rencontrée dans ma vie, ma femme. Elle qui m’a offert mes trois trésors (ses enfants). Je remercie les supporters qui m’ont vu grandir. Mon unique objectif était de triompher dans ce club, c’est ce que j’ai fait. J’ai tout connu au niveau footballistique et humain. J’ai essayé de défendre ce club magnifique du mieux que j’ai pu ».

Désireux de ne pas faire la saison de trop, Iniesta a ensuite expliqué pourquoi il plie bagage alors qu’il avait signé en octobre 2017 une prolongation à vie. « J’ai parlé avec beaucoup de gens, mon président, mes coéquipiers, l’entraîneur. Ils m’ont tous dit qu’ils m’aimaient et que je devais rester. Mais j’ai toujours essayé de leur dire je voulais profiter de ma vie ces derniers mois, et être le plus honnête avec moi et le club. C’est la raison principale qui explique la fin de mon aventure. J’ai toujours considéré que cette saison était ma dernière. Grâce à Dieu, tout s’est bien passé au niveau individuel et collectif. Cela a été un long processus. Il y a des jours où j’ai plus douté que d’autres. C’est normal, j’ai vécu toute ma vie ici, c’est difficile d’abandonner tout ça. Le jour où j’ai prolongé, j’ai dit que je remerciais le club et que je déciderai chaque saison si je devais continuer ou non. Je suis un jouer honnête avec moi-même et mon club. Si je ne peux pas donner le meilleur de moi-même, je ne suis pas content. »

Un futur en Chine pas (encore) officialisé

Seize années passées au plus haut niveau, durant lesquelles le natif de Fuentealbilla s’est constitué l’un des plus beaux palmarès d’Espagne (quatre Ligues des Champions, deux Mondiaux des Clubs, cinq Coupes du Roi, huit Liga (bientôt 9), cinq Supercoupes d’Espagne). Mais au moment de choisir le souvenir le plus marquant de son histoire de joueur du Barça, Iniesta a préféré se rappeler de ses grands débuts sous la tunique blaugrana avec les pros. « C’est difficile de garder un seul souvenir quand j’ai eu l’opportunité de vivre autant de grands moments. Je me rappellerai toujours de ma première avec l’équipe à Bruges (le 29 octobre 2002). À partir de ce jour, mon rêve est devenu réalité. Il y a eu beaucoup de titres qui sont importants dans ma carrière, mais ce jour est le plus représentatif. »

Enfin, Iniesta n’a pas échappé aux questions sur son avenir. Annoncé tout proche du club chinois du Chongqing Lifan, l’international ibère n’a pas voulu confirmer la nouvelle. Pour l’instant. « La saison se termine. Il y a des choses à boucler. La seule chose que j’ai toujours dit, c’est que je ne jouerai jamais contre mon club. Donc tous les scénarios européens (Manchester City, PSG) ne sont pas possibles. Vous saurez en fin de saison où j’irai. » Patience donc.