Le 15 juillet dernier, le destin de Steven Nzonzi a basculé. Vainqueur de la Coupe du Monde avec l’équipe de France (4-2) face à la Croatie, le milieu de terrain a activement participé au sacre des Bleus lors du Mondial russe. Après une saison bien remplie aussi bien avec le Séville FC qu’avec la sélection nationale, l’international tricolore (9 sélections) se trouve actuellement en vacances. Mais ce mercato estival s’annonce mouvementé pour le natif de Colombes. Selon nos informations, le numéro 15 sévillan a signifié officiellement à la direction du club andalou qu’il souhaitait changer d’air cet été. Après trois saisons passées au sein de la formation andalouse, marquées notamment par une victoire en Ligue Europa en 2016 et un quart de finale de Ligue des champions en 2018, le champion du Monde vise un nouveau challenge.

À Séville, les dirigeants ont su faire preuve, notamment dans le dossier Clément Lenglet, d’une certaine fermeté. Résultat, après plusieurs semaines de négociations infructueuses, le Barça a dû payer la clause du défenseur français fixée à plus de 35 millions d’euros. Du côté de l’entourage du joueur, on souhaite respecter l’institution sévillane et conserver les relations cordiales qui existent avec le club depuis trois saisons maintenant. Mais on attend également un geste de reconnaissance du board sévillan, en rapport avec la contribution et le professionnalisme de l’ancien Amiénois pendant ces trois années. Rester une saison supplémentaire à Séville serait perçu comme une saison de trop.

Steven Nzonzi n’écarte aucune possibilité

En clair, on espère que les négociations pour le départ de l’intéressé seront saines, et que le futur club de Nzonzi n’aura pas à lever le montant de sa clause (40 millions d’euros). Alertés par les velléités de départ du principal protagoniste, plusieurs clubs se sont manifestés. La piste la plus sérieuse mène à Arsenal, où Unai Emery rêverait de collaborer à nouveau avec le Français. Des contacts ont déjà eu lieu entre les Gunners et l’entourage de l’ancien joueur de Stoke City qui ne verrait pas d’un mauvais œil un retour en Premier League. En Italie, on lie régulièrement Steven Nzonzi à l’actualité de l’AS Roma. Le directeur sportif du club italien, Monchi, reste un fervent admirateur du milieu de terrain. Convaincu par ses qualités, le célèbre dirigeant fut le principal instigateur de sa venue à Séville, avec le succès qu’on connaît.

Le respect entre les deux hommes ne se dément pas, et l’international français serait emballé à l’idée de retrouver son ancien directeur sportif. Aujourd’hui, les contacts avec l’AS Roma ne sont pas noués. Mais tout reste ouvert… Dans sa réflexion, Steven Nzonzi n’écarte pas non plus un retour en France. Alors entraîneur du PSG, Unai Emery avait effectué le forcing auprès d’Antero Henrique pour enrôler son ancien joueur à Séville la saison dernière. Mais le responsable du sportif au sein du club parisien, n’avait pas poussé plus loin ce dossier. Une chose s’avère certaine, le projet du Paris Saint-Germain ne laisse pas insensible l’originaire de Colombes. Capable de jouer 6 ou 8 dans l’entrejeu, son profil pourrait faire réfléchir les décideurs franciliens qui lorgnent désespérément N’Golo Kanté ou Julian Weigl. Qu’on se le dise, ce mercato estival s’annonce décisif pour l’avenir de Steven Nzonzi…