Excellents cette saison, João Felix (19 ans) et Ruben Dias (22 ans) ont terminé par une victoire en finale de la Ligue des Nations avec le Portugal. Les deux joueurs de Benfica sont suivis par de nombreux clubs (Manchester City, Juventus, Atlético de Madrid, Manchester United...) et c’est tout naturellement que la direction du club portugais entend les blinder. Le président Luís Filipe Vieira aurait déjà envisagé de passer à l’attaque selon A Bola. Après le retour de vacances des deux joueurs, il devrait proposer aux deux joueurs une revalorisation salariale. João Felix se verrait proposer un contrat de 2,5 millions d’euros annuel et sa clause libératoire passerait de 120 à 200 millions d’euros.

Mais n’est-il pas déjà trop tard ? En effet, l’avenir de João Felix est au cœur de nombreuses discussions à travers l’Europe. Manchester City et la Juventus Turin font partie des courtisans les plus assidus et les derniers échos laissaient entendre un léger avantage en faveur d’un transfert chez les Citizens, qui pourraient le laisser en prêt à Benfica une saison supplémentaire. Mais voilà, selon les dernières informations du journal As, l’Atlético de Madrid se serait bien replacé dans ce dossier.

Le club madrilène a besoin de frapper un gros coup sur le marché dans le secteur offensif alors qu’Antoine Griezmann a annoncé sa décision de quitter le club. Diego Costa pourrait suivre. Dès lors, la place est libre pour le jeune João Felix, que Diego Simeone, l’entraîneur des Colchoneros, entend bien façonner comme il l’avait fait avec Griezmann. L’agent du joueur, Jorge Mendes, trouverait l’idée plutôt bonne et travaillerait en ce sens. Le projet Atlético séduirait donc de plus en plus João Felix, qui trouverait là-bas un temps de jeu probablement plus conséquent qu’en Angleterre ou à la Juventus. Cela n’empêchera pas l’Atlético de devoir débourser le montant de la clause libératoire actuelle du joueur, 120 M€.

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10