Samedi dernier, le Portugal était éliminé de la Coupe du Monde et le lendemain Tuttosport envoyait la star de la Seleçção du côté de la Juventus. Depuis que l’Espagne est aussi rentrée à la maison (défaite dimanche contre la Russie), les médias espagnols ont repris le dossier qu’ils avaient mis en sommeil depuis le début du Mondial russe. Ainsi, Marca fait sa Une sur CR7 en ce mardi : « la Juve est sérieuse pour CR7 », confirmant par la même occasion les infos venant d’Italie.

A bola aussi évoque une négociation entre le Real et la Juventus pour le quintuple Ballon d’Or. « Ni la Premier League, ni la Chine, ni le Japon , ni PSG. La Juventus est la mieux placée pour signer Cristiano Ronaldo. Tellement, que le club italien a commencé les démarches pour entreprendre le transfert de la star du Real Madrid , qui a exprimé son désir de quitter l’entité blanche en mai dernier », écrit dans son édition du jour le journal Marca détaillant les dessous d’une opération incroyable.

Déjà un accord verbal entre la Juve et CR7 ?

En effet, la Vieille Dame aurait déjà offert un contrat de quatre ans au Portugais assorti d’un salaire annuel proche des 30 millions d’euros qu’il réclame depuis des mois chez les Merengues. Ces derniers, justement, ont vu leurs homologues italiens rentrer en contact avec eux pour tenter de négocier l’un des plus gros transferts de tous les temps en termes d’impact médiatique. Ce qui expliquerait peut-être la rumeur hier d’une offre de 310 millions d’euros pour Neymar.

Mais arracher CR7 à Madrid ne va pas être la chose la plus aisée qu’a connue la Juventus. En effet, à l’heure actuelle sa clause se situe autour du milliard d’euros, une somme que personne ne peut prétendre pouvoir dépenser même si le joueur et la formation italienne auraient un accord verbal. Ronaldo est persuadé que sa clause ne peut être un obstacle puisqu’il s’était mis d’accord avec ses dirigeants qu’il pourrait partir pour un montant inférieur si ce n’était pas vers un « club rival direct », ce qui semble être le cas des Juventini. Encore un dossier qui devrait tenir tout le monde en haleine tout au long de l’été.