Un an seulement après avoir quitté le Real Madrid, Mariano Diaz (25 ans) va bel et bien faire son grand retour chez les Merengues. Ce matin, quelques heures seulement après qu’un accord pour le transfert du joueur à Séville était évoqué, la presse espagnole annonçait qu’un rebondissement de taille était en train de se produire : le triple champion d’Europe en titre réfléchissait à lever l’option de rachat qu’il avait négocié avec l’OL et faire ainsi revenir Mariano Diaz au bercail. Une information qui a très rapidement fait réagir dans la capitale espagnole, les socios merengues votant massivement pour qu’un tel scénario se produise.

Ces derniers ne vont pas être déçus. Quelques instants plus tard, un journaliste de la radio Cadena COPE a annoncé que l’affaire était même bouclée en échange de la somme de 22 M€ et que toutes les parties (l’Olympique Lyonnais et le joueur) avaient été informées de la décision merengue de lever cette clause. Un coup dur pour Séville confirmé dans la foulée par les deux quotidiens madrilènes AS et Marca dont les Unes révèlent qu’un coup de fil du nouveau coach merengue, Julen Lopetegui, a définitivement convaincu le futur ex-Lyonnais de se dévier du trajet le menant au stade Sanchez Pizjuan.

Le président de Séville confirme le retour de Mariano au Real

Enfin, s’il restait encore quelques supporters lyonnais désireux de ne pas voir leur buteur plier bagage, tous ces espoirs ont fini par voler en éclats lors d’une conférence de presse du patron de Séville. Dans des propos relayés par le quotidien andalou Estadio Deportivo, le président du club nervionense, José Castro, a en effet confirmé que la Casa Blanca lui avait indiqué qu’elle allait bien lever l’option de rachat qu’elle avait négociée avec l’Olympique Lyonnais.

« Nous sommes un club ambitieux et nous voulons recruter des joueurs ambitieux. Le Real a une option préférentielle et nous a communiqué qu’il allait la lever. Nous n’avons toujours pas parlé avec le joueur, nous attendons. Il nous a dit qu’il voulait jouer dans une équipe qui avait gagné toutes ces Ligues Europa. Mais c’est la réalité du football. Ils avaient l’option, ils l’ont levée. Nous ne pouvons rien demander au Real. L’accord a été passé avec Lyon. Nous avons fait ce que nous devions faire. Ensuite, il y avait un délai de 48 heures et le Real a décidé de payer la clause. Nous travaillons sur d’autres pistes. Je suis sûr que des joueurs importants vont arriver. » L’officialisation est donc désormais imminente.