« Neymar a déjà un avenir au PSG. Il a un présent au PSG ». Ce mardi, à l’occasion de la visite de Nasser Al-Khelaïfi et l’état-major du Paris SG au Brésil, le père de Neymar a démenti les rumeurs au sujet d’un départ de son fils en fin de saison. Une sortie médiatique loin d’être suffisante pour calmer le flot des bruits de couloirs en Espagne. Marca publie ce mercredi un nouvel article au sujet de l’attaquant brésilien et du Real Madrid.

Et si le quotidien sportif espagnol indique que le club merengue étudie des plans B en cas d’échec pour le Paulista cet été (David De Gea, Eden Hazard, Robert Lewandowski et Harry Kane sont notamment cités au rang de cibles secondaires), il donne aussi un détail en pages intérieures qui pourrait s’avérer déterminant dans ce feuilleton, visiblement parti pour durer longtemps, très longtemps.

Une clause qui risque de faire jaser

La publication espagnole avance en effet que les pensionnaires du Santiago Bernabeu ont eu accès à une information de taille dans le contrat de l’international auriverde (83 sélections, 53 réalisations) avec le club de la capitale. Ce bail comporterait en effet une clause permettant à l’ancien de Santos et du Barça de partir en juin 2019 si un club mettait 222 M€ sur la table. Information à prendre avec des pincettes puisque, plusieurs fois, le PSG et certains représentants du joueur ont démenti l’existence d’une clause libératoire.

Certes, la Casa Blanca préférerait s’offrir le Brésilien dès cet été. Seulement, pour parvenir à ses fins, elle doit croiser les doigts pour que l’intéressé persuade son actuelle direction de le lâcher. Au regard du discours tenu mardi soir depuis le Brésil par Nasser Al-Khelaïfi, la mission s’avère ardue. Reste à savoir si, au regard de cette fameuse clause, le Real Madrid saura se montrer patient...