Arrivé au Paris Saint-Germain en 2013, Edinson Cavani (30 ans) est devenu un habitué de la Ligue 1. Un championnat dans lequel El Matador se sent bien puisqu’il affiche la bagatelle de 95 buts inscrits en 139 matches. Un efficacité à souligner tant notre ligue est souvent décrite comme très défensive comparé à d’autres championnats plus offensifs. Une réputation qui a d’ailleurs valu à la L1 d’être considérée comme moins attractive que ses sœurs européennes. Mais depuis, les choses ont changé avec l’arrivée de plusieurs stars. Un constat dû en grande partie à l’activité du PSG sur le mercato, mais qui s’est confirmé avec les campagnes de recrutement d’autres gros bras de la L1 (Lyon, Nice ou Marseille).

Rencontré dans le cadre du lancement de la nouvelle Hypervenom 3 créée par Nike, que portera d’ailleurs Cavani ce samedi face à Montpellier, l’Uruguayen a souligné les nets progrès de notre championnat. « Je crois que le championnat de France a grandi ces dernières années. Ça se voit avec l’arrivée de nouveaux joueurs, des joueurs de haut niveau. Des équipes françaises ont atteint les demi-finales de la Ligue des Champions et de la Ligue Europa. Le football français est très compétitif ». Et ce n’est pas tout. « La Ligue 1 fait partie des trois ou quatre championnats les plus forts du monde. Elle a grandit. Il y a ce projet de commencer à recruter des joueurs d’élite. Des joueurs importants sont arrivés ici en France. La Ligue 1 hausse son niveau. Et comme je l’ai dit, ça s’est vu avec une équipe qui est allée en demi-finale de la Ligue des Champions ».

Monaco reste le rival numéro 1 du PSG

Un niveau en hausse qui s’est également vérifié avec le sacre de l’AS Monaco la saison passée. Et si Paris a réagi cet été avec un mercato XXL (Berchiche, Alves, Neymar, Mbappé) pour tenter de récupérer sa couronne, Cavani n’oublie pas que d’autres équipes telles que l’OL ou Nice se sont également armées pour avoir leurs chances de soulever Hexagoal. « Oui, c’est vrai. C’est un signal qui montre que la Ligue 1 grandit. Je crois qu’il y a des objectifs importants. Des clubs se préparent pour réaliser de grandes choses comme le PSG ou Monaco qui est allé jusqu’en demi-finale de la LDC. Ils savent ce que c’est d’arriver à ce niveau. Ils essaient de s’améliorer chaque année. Le niveau va continuer à augmenter et nous serons parmi les premiers ».

Une concurrence accrue dont les Parisiens se méfient, même si le rival monégasque, qui est l’actuel dauphin du PSG en L1, semble rester le principal adversaire du club de la capitale, et ce, malgré le départ de nombreux atouts majeurs cet été. « Ils ont toujours été compétitifs. Il y a quatre ou cinq équipes qui se préparent et dont l’ambition est de gagner le championnat. Monaco a réalisé une grande saison et a été très régulier. C’a été une année fantastique pour eux. Et comme ils savent ce que c’est de gagner de belles choses, leur objectif sera le même. Ce sera un de nos rivaux avec lequel on va se battre pour remporter le titre ». Et vu le début de saison de deux clubs, la bataille s’annonce intense !