Devenue spécialiste en matière de recrutement de jeunes talents en devenir, l’AS Monaco a une nouvelle fois frappé fort sur le marché en s’offrant les services d’une des pépites les plus convoitées de la Serie A : Pietro Pellegri. Agé de 16 ans, l’ancien attaquant du Genoa était sollicité par de nombreux grands d’Europe avant de rallier le club de la Principauté qui n’a pas hésité à mettre 25 M€ sur la table pour griller toute la concurrence. Un pari onéreux pour lequel Leonardo Jardim ne veut pas se mettre de pression.

« C’est un jeune joueur, le club a fait un pari sur lui. C’est un joueur pour le présent, mais surtout pour le futur parce qu’il n’a que 16 ans. (...) Mais il n’y aura aucune pression sur les épaules du petit. Monaco attendra six mois, un an, voire un an et demi pour qu’il progresse », avait déclaré l’entraîneur monégasque le 29 janvier dernier. Patiente avec son nouveau talent, l’ASM attend désormais de voir à l’oeuvre à l’entraînement celui que son agent, Giuseppe Riso, nous a présenté comme un fou de travail. « Pietro est puissant, c’est un bon joueur de surface. Il a une mentalité de gagneur. Il veut travailler sans cesse pour progresser ».

Le discours de Monaco et Jardim ont fait la différence

Et si Monaco peut se réjouir de son coup hivernal, une question se pose : pourquoi Pellegri a-t-il opté pour la formation du Rocher ? Alors que les courtisans prestigieux ne manquaient pas, le discours asémiste a visiblement fait la différence, ainsi que la réputation de Leonardo Jardim. C’est en tout cas que son représentant nous a affirmé, ravi de voir son poulain évoluer sous les ordres de celui qui est désormais connu pour ses qualités d’éleveur de jeunes champions.

« Nous avons pensé qu’il s’agissait du bon choix pour la progression du garçon. Monaco est spécialisé dans ce domaine. C’est la raison pour laquelle nous avons choisi Monaco. C’est un club très bien organisé qui a un grand entraîneur. Pietro va sûrement progresser avec lui. Nous n’avons pas dit non aux autres clubs intéressés, c’était simplement un choix pour diverses raisons. La possibilité de travailler avec l’AS Monaco où il y a plus d’espace pour les jeunes talents a fait que c’est le bon endroit pour lui. L’ASM a été claire sur la manière de travailler avec Pietro et l’entraîneur sait faire grandir ses champions ».