Il y a quatre saisons, l’AS Monaco quittait Macron pour signer chez Nike. La marque au swoosh profitait alors du retour en force du club de la Principauté, qualifié en Ligue des Champions fort d’une seconde place en L1 derrière le PSG après une saison de purgatoire en Ligue 2. Depuis, l’ASM a fait du chemin sous la présidence de Dmitri Rybolovlev, avec plusieurs podiums en L1 et, surtout, une saison incroyable 2016-17 ponctuée d’un titre de champion de France et d’une demi-finale de Ligue des Champions.

Redevenu dauphin du PSG la saison passée, Monaco a changé de stratégie sur le mercato en se basant désormais sur des jeunes pépites à fort potentiel. Mais si le recrutement est moins clinquant, le maillot de Monaco rouge-et-blanc, avec la traditionnelle diagonale conçue par la Princesse Grace de Monaco au début des années 60, est une tunique reconnue en France, mais aussi dans toute l’Europe. Et à moins d’un an de la fin de son contrat avec Nike, l’ASM s’agite déjà en coulisse pour renégocier au mieux ses intérêts dans un contexte économique peu favorable pour les équipementiers.

Kappa et Under Armour seuls candidats possibles...

Il faut dire que, selon nos informations, la marque américaine ne devrait pas candidater à sa propre succession, Nike voulant se recentrer sur son club majeur de Ligue 1, à savoir le PSG. Quant à adidas, il devrait se concentrer sur la renégociation de son contrat avec l’OL. Pour Puma, qui a misé gros sur l’OM, pas question de bouger sur un nouveau club français. Dès lors, il ne reste plus guère que deux courtisans pour tenter de récupérer le maillot rouge-et-blanc à une somme qui devrait être inférieure au montant déboursé par Nike actuellement. Et selon une source proche du club de la Principauté, une bataille devrait avoir lieu entre Under Armour et Kappa.

La marque américaine souhaite toujours s’implanter en France et veut plus que jamais s’attaquer au marché du football. Quoi de mieux qu’une équipe comme Monaco pour y parvenir. Quant à Kappa, il s’agirait d’un retour aux sources pour l’ASM puisque le club de la Principauté était déjà équipé par la marque durant la période Marcelo Gallardo (1998-2001). La marque italienne, qui équipe notamment le Napoli, est déjà visible en Ligue 1 avec le SCO d’Angers. Mais récupérer un club du calibre de l’AS Monaco la ferait entrer dans une autre dimension en France, mais aussi en Europe, puisque l’ASM joue régulièrement les premiers rôles en Coupe d’Europe. Les prochaines semaines devraient donc être décisives pour connaître celui qui deviendra l’équipementier officiel de l’AS Monaco. 

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10