Avant une rencontre au Matmut Atlantique entre les Girondins de Bordeaux et l’OGC Nice, et surtout le derby entre l’Olympique Lyonnais et l’AS Saint-Etienne au Groupama Stadium (21h, à suivre sur notre live commenté), le FC Nantes et le LOSC se défiaient ce dimanche au Stade de la Beaujoire. Onzièmes au coup d’envoi, les Canaris voulaient bien évidemment enchaîner après leur joli succès à l’Orange Vélodrome contre l’OM (3-1). Une victoire pouvait leur permettre de faire un bond au classement. En face, les Dogues, quatrièmes avec 43 unités, devaient revenir à une longueur du Stade Rennais, vainqueur de Toulouse samedi soir (2-0). Et les deux entraîneurs, Christian Gourcuff et Christophe Galtier, ne changeaient pas une équipe qui gagne et conservaient le même onze de départ que lors du dernier match, en 4-2-3-1 et 4-4-2.

Avec un bloc assez haut, les Dogues gênaient rapidement les Canaris et prenaient le dessus dans le jeu. Après un petit show, Ikoné se procurait la première occasion mais Ikoné tombait sur Lafont (7e). Le gardien du FCN, auteur d’une faute en dehors de sa surface sur Osimhen, s’en sortait bien ensuite en écopant seulement d’un carton jaune (8e), alors que le rouge n’était pas loin... Et heureusement pour les Canaris. Car dans cette première période, l’ancien gardien de la Fiorentina sauvait vraiment son équipe. L’international Espoirs français sortait en effet dans les pieds de Rémy pour repousser une frappe (23e) avant de s’imposer devant le défenseur Fonte (25e). Bousculés, les Nantais n’arrivaient pas à se procurer une occasion franche et le score était toujours de 0-0 à la mi-temps.

Benjamin André offre trois points précieux à Lille

En deuxième période, les Canaris devaient bien évidemment montrer de meilleures choses pour faire un résultat, mais les Dogues continuaient leur travail. Dans la surface, Osimhen trouvait Bamba qui frappait à bout portant. Encore une fois, Lafont était sur la trajectoire mais les Canaris souffraient toujours autant (54e). Et alors que Christian Gourcuff réalisait un premier changement avec l’entrée en jeu de Limbombe à la place de Coulibaly (57e), les troupes de Christophe Galtier trouvaient enfin la faille sur un coup de pied arrêté. Côté droit, Renato Sanches se chargeait d’un corner et déposait le ballon sur André qui marquait de la tête (58e, 0-1). Un but qui réveillait les Nantais, un peu plus entreprenants par la suite. Mais dans le jeu, les occasions étaient toujours lilloises.

Au terme d’une action lancée par Celik, Rémy manquait le cadre de peu sur une frappe du pied droit (64e). Les deux entraîneurs multipliaient alors les changements, Christian Gourcuff tentant d’apporter du sang neuf pour faire bouger les choses. Cependant, les occasions étaient de moins en moins nombreuses et les Canaris ne trouvaient pas le chemin des filets pour arracher un point, malgré un dernier coup de tête de Pallois (88e). Les Dogues, pas forcément inquiétés dans cette rencontre, l’emportaient donc 1-0 en Loire-Atlantique et revenaient à un point du Stade Rennais (46 contre 47). Le FC Nantes, de son côté, ne quittait pas sa onzième place et retrouvait malheureusement la défaite après deux nuls et un succès.