Dans le cadre de la 14ème journée de Ligue 1, l’OGC Nice accueillait le LOSC à l’Allianz Riviera. Les Aiglons qui ont remporté leurs quatre derniers matchs toutes compétitions confondues voulaient poursuivre leur belle dynamique. Pour y parvenir, Patrick Vieira alignait un 5-3-2 avec le duo Balotelli, Saint-Maximin en pointe. Côté nordiste, Christophe Galtier et les siens souhaitaient renouer avec le succès. Les Dogues qui n’ont plus gagné en Ligue 1 depuis la 11ème journée face à Caen (1-0) devaient l’emporter pour récupérer leur deuxième place.

Le technicien lillois optait pour un 4-2-3-1 et titularisait Thiago Maia, Youssouf Koné et Dabila pour compenser les absences de Thiago Mendes, Fodé Ballo-Touré (suspendus) et Adama Soumaoro (blessé). Dès la première minute, les Dogues se procuraient une première opportunité. Sur une contre attaque, Jonathan Ikoné décalait Bamba sur la gauche dont la frappe enroulée passait juste à côté. Lille réalisait une bonne entame, Celik lançait Ikoné dans la surface, mais la volée de l’ancien Parisien filait au dessus (8e). Alors que les Dogues maîtrisaient leur sujet, ces derniers se faisaient cueillir avant la demi-heure de jeu.

Allan Saint-Maximin assomme le LOSC

Sur une superbe ouverture de Balotelli, Cyprien seul dans la surface devançait Maignan pour ouvrir le score (1-0, 25e). Galvanisés par cette ouverture du score, les hommes de Patrick Vieira accentuaient leur pression sur les buts de Maignan. Après une belle accélération, Saint-Maximin décochait une lourde frappe bien repoussée par le portier nordiste (27e). Les hommes de Christophe Galtier s’en remettaient souvent à sa Bip-Bip pour recoller au score, sans succès. Au retour des vestiaires, le match perdait en qualité sur le plan technique et le LOSC manquait cruellement d’ingéniosité offensive et les opportunités se faisaient rares des deux côtés.

Seul Jonathan Bamba sollicitait Benitez mais sa frappe lointaine n’inquiétait pas le portier des Aiglons (55e). Alors que ce second acte s’avérait pour le moins insipide, l’OGC Nice réalisait le break à onze minutes de la fin. Sur un corner mal négocié par la défense nordiste, le cuir revenait sur Allan Saint-Maximin dont la frappe déviée par Dabila trompait Maignan (2-0, 79e). Grâce à ce troisième succès consécutif en Ligue 1, l’OGC Nice s’emparait du sixième rang au classement.

Retrouvez le film du match sur notre live commenté.