Depuis quelques mois déjà, Lautaro Martínez fait énormément parler de lui en Argentine. Auteur de 9 buts avec le Racing de Avellaneda lors de l’exercice 2016/2017, il est reparti sur de bonnes bases cette saison, avec 2 buts et 1 passe décisive en 4 rencontres, avec une blessure qui l’a éloigné des terrains pendant plusieurs mois. Ce week-end, face à Boca Juniors, l’attaquant de 20 ans a encore fait parler la poudre dans la mythique Bombonera, avec un but et une assist.

Et ça tombe bien, des dirigeants du Borussia Dortmund étaient présents sur place pour le superviser, lui et Dario Benedetto, l’attaquant du club de Buenos Aires qui s’est cependant gravement blessé. « Ils ont observé Laurato et ensuite on a dîné avec eux », confirmait son père à Sportia. Plus tôt, on évoquait aussi un intérêt prononcé de l’Atlético de Madrid pour le numéro 32 du Racing, mais les Colchoneros n’avaient pas voulu s’aligner sur les 15 millions d’euros exigés par les Argentins.

Un prix fixé à 15 millions d’euros

Selon Olé, deux autres puissances européennes sont sur le coup : Manchester United et l’AS Monaco. Reste tout de même à savoir si ces clubs tenteront de l’arracher au Racing dès cet hiver, ou s’ils attendront jusqu’au prochain mercato estival. Le club de la Principauté - deuxième meilleure attaque de la Ligue 1 - ne semble d’ailleurs pas forcément avoir besoin de renfort immédiat dans le secteur offensif, bien couvert avec Falcao, Baldé Keita ou encore Stevan Jovetic.

Quant au prix à payer, Olé confirme le montant de 15 millions d’euros cité plus haut, provenant de la presse espagnole. Une somme paradoxalement plus haute que sa clause libératoire (9 M€) mais qui a été pactée entre le club et ses dirigeants pour que le club puisse en tirer un montant d’argent plus conséquent. À Monaco de dégainer avant le Borussia Dortmund et Manchester United...