« J’attends toujours plus de tous mes joueurs. La rentrée de Tanguy me pose des bons problèmes, c’est la concurrence dans un grand club », a avoué Bruno Genesio mardi en conférence de presse avant le déplacement à Guingamp. Finalement, l’entraîneur rhodanien a décidé de titulariser Ndombélé face à l’EAG dans un système en 4-3-3 dont il était le grand bénéficiaire et où ses qualités, notamment la vision de jeu, étaient mises en avant. Auteur d’une bonne prestation, l’ancien joueur d’Amiens a de nouveau été aligné au coup d’envoi dimanche lors du choc face au Paris-Saint Germain.

Comme lors du match aller où il avait été impressionnant au Parc des Princes , le joueur âgé de 21 ans a été monstrueux dimanche soir au Groupama Stadium. Excellent à la récupération, il s’est bien projeté vers l’avant et a été précieux pour lancer les offensives lyonnaises lui qui a notamment réussi 100% de ses passes et gagné 73 % de ses duels en première période. Sa vista et sa technique ont été très importantes en deuxième période, d’autant que c’est lui qui a été à l’origine de l’exclusion de Daniel Alves (57ème, le Brésilien a fait faute sur lui). Une partition sans fausse note qui a fait de lui l’homme du match selon la Rédaction FM.

Fekir et Aouar encensent Ndombélé

Les supporters lyonnais l’ont aussi plébiscité en le nommant homme du choc face à Paris avec 57% des votes. Pourtant, c’est son coéquipier Nabil Fekir, auquel nous avons aussi donné la note de 8, qui a été élu homme du match par la LFP. Mais le capitaine des Gones a avoué que son coéquipier aurait certainement dû recevoir ce trophée. « Exceptionnel. Ce soir, Tanguy a été exceptionnel. On m’a donné le titre de meilleur joueur (homme du match). Mais pour moi, il le méritait peut-être plus que moi. On est tous très contents de l’avoir avec nous. Il nous apporte beaucoup ». Des mots qui doivent faire plaisir au principal intéressé. Mais Fekir n’est pas le seul à avoir rendu hommage à Ndombélé.

Houssem Aouar a salué le bon match du milieu de terrain. « Bien sûr, il a été impressionnant. On connaît ses qualités. Il nous a beaucoup aidés par rapport au fait de percuter. On espère qu’il va encore nous aider par la suite ». Vu ce qu’a donné le 4-3-3, il ne fait pas de doute que Bruno Genesio devrait utiliser encore cette option qui apporte beaucoup plus d’équilibre à l’Olympique Lyonnais, que le 4-2-3-1. D’autant qu’elle permet de mettre en lumière un élément comme Tanguy Ndombélé. Un élément qui surprend ses partenaires ? « Plus maintenant », avoue Aouar. « Maintenant, on le connaît. C’est vrai que lors de ces grands matches, ça peut nous surprendre un petit peu. Mais on le côtoie tous les jours. On sait de quoi il est capable et ce qu’il va encore nous apporter ». Encore beaucoup, à écouter une équipe de l’OL sous le charme de sa recrue estivale.