Auteur d’une cinquième place décevante la saison dernière, l’Olympique de Marseille se trouve désormais dans une position délicate. Avec le départ de Rudi Garcia, c’est André Villas-Boas qui a été installé aux commandes de l’effectif professionnel. «  C’est ce qu’on arrivera à produire en Ligue 1 qui va compter, on doit atteindre le niveau qui nous permettra de nous qualifier en Ligue des champions », déclare-t-il après la courte victoire (0-1) lors du premier match amical de l’OM. 

Un objectif vendu par le "Champions Project", mais vite remis en question après la quatrième, puis la cinquième place acquise par le club au cours des deux dernières saisons. Seul le parcours jusqu’en finale de l’Europa League, en mai 2018, vient sauver les meubles. À l’aube de la saison 2019-2020, l’heure est désormais de reprendre à zéro ou presque ce qui aurait dû être bâti.

Des premiers résultats pas au rendez-vous

Pour son premier stage de préparation, l’OM s’est rendu à St George’s Park, le « Clairefontaine anglais ». Là-bas, l’effectif emmené par le coach portugais et son staff ont eu trois rencontres afin de mettre en place les premiers automatismes. Pour leur premier match, les Phocéens ont affronté l’équipe des moins de 23 ans de Stoke City. « Ce match a été très bien pour l’effort physique, la tactique, les combinaisons, la qualité du jeu. On a eu plusieurs opportunités, on a créé du danger, mais on doit faire mieux devant le but. J’ai une pensée pour les jeunes joueurs qui se sont très bien comportés  », déclare l’entraîneur marseillais après la courte victoire 1-0, sur un but du jeune Marseillais Lucas Perrin (60e). Dans un second temps, Marseille affronte Accrington Stanley, club de troisième division anglaise, et subit un premier revers (1-2) marqué par les premières minutes des internationaux dont Florian Thauvin et Hiroki Sakai, respectivement buteur et passeur.

Une erreur de parcours qui amène au premier gros choc de cette préparation : les Glasgow Rangers. Pour cela, c’est une équipe type, du moins avec l’effectif à disposition, qui est mise en place. Mais la lourde défaite subie à Ibrox Park (0-4) oblige à se poser des questions : les entraînements ont-ils laissé des marques sur les organismes ? L’effectif qui a déçu la saison dernière peut-il vraiment prendre sa revanche cette saison ? Faut-il s’inquiéter pour la reprise du championnat dans quatre semaines (le 10 août, contre Reims) ? « C’est toujours très difficile. Je pense que les Rangers ont été très bons, et nous, on a fait des erreurs mais évidemment c’est ma responsabilité. Trouver des solutions dans l’équipe pour faire mieux et avoir des résultats », a lâché le coach âgé de 41 ans. Le défi semble de taille.

Un effectif limité et peu de changement

Mario Balotelli est parti libre, Lucas Ocampos a été transféré au FC Séville et de l’autre côté, l’OM n’a enregistré aucune arrivée. La faute à un bilan comptable négatif et à une influence sur une pente descendante ces dernières années. Les pistes vont et viennent, comme à chaque mercato, mais très vite la question du prix fait déchanter les dirigeants marseillais. Alors que faire avec l’effectif actuel ? Et bien dans un premier temps, retrouver une équipe à 100% de ses moyens, car des blessés, il y en a. Steve Mandanda, revenu affûté de sa cure à Merano, mais touché musculairement, a poursuivi une préparation individuelle avant de terminer titulaire pour le dernier match amical. Il en est de même pour Bouna Sarr qui a repris un peu plus tôt que son coéquipier, face à Accrington Stanley. Maxime Lopez, lui, est victime d’une douleur à la cuisse et est rentré se soigner à Marseille. Quant à Florian Thauvin, sorti sur blessure face aux Rangers, le diagnostic n’a pas encore livré son verdict. Nemanja Radonjic et Clinton Njie sont, quant à eux, toujours en vacances. L’objectif est alors de faire confiance à la formation. De nombreux jeunes ont signé en tant que professionnel, d’autres attendent leur tour, et font déjà bonne impression, à l’image de la pépite Isaac Lihadji (17 ans).

Mais quel dispositif à adopter pour optimiser au mieux les joueurs en place ? Depuis le début des matchs de préparation, André Villas-Boas privilégie le 4-3-3, un schéma tactique qui a été utilisé à trois reprises et qui semble prendre ses marques. Avec son faible nombre d’attaquants, le coach portugais peut voir en cette solution un moyen de faire combiner ses milieux de terrain avec Luiz Gustavo, Morgan Sanson, Maxime Lopez et Kévin Strootman sans compter les jeunes et/ou la polyvalence de certains (Grégory Sertic, Boubacar Kamara). L’autre chantier réside encore et toujours en défense. Jordan Amavi continue de décevoir, Adil Rami semble avoir un avenir loin de Marseille, Rolando est parti libre, donnant les pleins pouvoirs aux seuls Kamara et Caleta-Car. Seule moyen de se rassurer, Bouna Sarr et Hiroki Sakai, qui a affiché son envie de rester sur la Canebière cette année, sont en place sur le flanc droit et font le travail. « Il peut y avoir des nouveautés la semaine prochaine, tente de rassurer André Villas-Boas. C’est un manque car l’effectif est trop court. On doit chercher des solutions car on n’a pas beaucoup de choix. C’est ma responsabilité de résoudre les problèmes montrés par l’équipe ». À noter que la première recrue de l’OM pourrait s’appeler Dario Benedetto (attaquant, Boca Junior), dont l’arrivée semble de plus en plus probable.

Direction Washington pour la suite de la préparation

Après l’Angleterre, les Marseillais se dirigeront vers les Etats-Unis, et plus précisément à Washington, pour la tournée EA Ligue 1. Là-bas, l’OM aura l’occasion de se juger face à des clubs de Ligue 1 (Bordeaux, Montpellier/Saint-Etienne). Ensuite, un dernier tour de chauffe est prévu face à DC United, club d’un certain Wayne Rooney, avant de revenir en France. L’occasion d’ajuster une dernière fois l’équipe et de préparer le stade Vélodrome à la reprise du championnat avec la réception en amical de Naples, le 4 août prochain (21h00). L’été sera chaud, l’été sera chaud…

Les prochains matchs amicaux de l’OM :

19 juillet : OM-Bordeaux, à Washington (Tournée EA Ligue 1 Games)
22 juillet : finale ou petite-finale, contre Montpellier ou l’ASSE, à Washington (Tournée EA Ligue 1 Games)
24 juillet : DC United-OM, à Washington
04 août : OM – Naples, à Marseille

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10