« Je vais arrêter de parler de Youssef (El Arabi) ». Samedi dernier, après Caen-Monaco (0-0, 9e journée de L1), l’entraîneur normand Franck Dumas s’énervait en conférence de presse que les prestations de son attaquant soient systématiquement décortiquées et mises en avant. C’est malheureusement la rançon de la gloire pour un Stade Malherbe qui n’en finit plus d’étonner grâce aux jeunes pousses issues de son centre de formation en ce début de saison. Et malheureusement pour le technicien, cette sur-médiatisation ne risque pas de s’arrêter.

En effet, Ouest-France consacre aujourd’hui un reportage à la dernière merveille produite par les pensionnaires de D’Ornano. Son nom : M’Baye Niang. A tout juste 15 ans, cet attaquant a tout du phénomène. Grâce à son imposante stature (1,84m, 74 kg) et ses qualités techniques, il est déjà le meilleur buteur de la réserve caennaise en CFA avec 4 buts en 6 matches ! Et à en croire son formateur Philippe Tranchant, ce n’est que le début d’une carrière plus prometteuse. « Il a un énorme potentiel à développer : on n’a jamais vu ça au club », a-t-il lancé au quotidien régional.

Forcément, ces débuts tonitruants attirent les regards. Ainsi, Manchester City et la Juventus de Turin suivraient attentivement son évolution. Le jeune homme garde toutefois la tête sur les épaules. « Je n’oublie pas d’où je viens, j’essaye tous les jours de me remettre en question. Je veux garder les pieds sur terre. Je suis en formation à Caen, je veux m’imposer dans ce club, et je ne vois pas ce que j’irais faire à l’étranger à 15 ans et demi », a-t-il expliqué. Des propos qui rassureront sûrement le staff du président Jean-François Fortin, mais somme toute logique. Pourquoi me direz-vous ? La réponse est simple.

D’après Ouest-France, M’Baye Niang pourrait en effet faire ses grands débuts professionnels en 2011, car l’encadrement technique de l’équipe première souhaite l’intégrer progressivement au groupe. Un contrat professionnel serait également dans les tuyaux pour ce talent précoce. Une bonne mais aussi une mauvaise nouvelle pour Franck Dumas. Avec l’émergence de cette nouvelle jeune pousse, il risque de devoir répondre encore longtemps aux incessantes questions des journalistes !