Après l’arrivée de Sylvinho, c’était l’un des premiers coups du directeur sportif Juninho lors de son grand retour à l’OL cet été. Contre toute attente et à la surprise générale, le club rhodanien faisait signer le milieu de terrain brésilien Jean Lucas contre la somme de 8 millions d’euros. L’idée étant de préparer l’avenir et pourquoi pas remplacer à moyen terme Tanguy Ndombele dont le profil de joueur box to box athlétique et capable de casser les lignes colle parfaitement aux qualités du brésilien passé par Flamengo et Santos.

Buteur dès son deuxième match avec l’OL face à Angers en L1 (6-0), le Brésilien a peu à peu disparu des radars et n’a jamais été titularisé en Ligue 1. Intéressant en Coupe de la Ligue BKT fin décembre face à Toulouse (4-1) où il a fait admirer sa percussion et sa justesse technique, il avait été récompensé de ses efforts par un but, le deuxième sous les couleurs lyonnaises. Une prestation qui en appelle d’autres forcément, à une heure où les cartes sont sans cesse rebattues au milieu de terrain.

L’OL hésite, Jean Lucas ne veut pas partir

Pourtant, selon nos informations, Jean Lucas pourrait ne pas avoir la possibilité de confirmer ses bonnes dispositions puisqu’il pourrait être prêté durant ce mercato hivernal. Selon une source brésilienne, le milieu de terrain lyonnais est suivi par plusieurs clubs brésiliens, dont l’Atletico Mineiro qui rêve de le récupérer en prêt, que ce soit pour six ou dix-huit mois.

Une idée qui divise à Lyon. Car si le Brésilien libérerait une place extra-communautaire, cela enlèverait une solution supplémentaire à Rudi Garcia au milieu de terrain et un profil box to box finalement peu fourni au sein de l’effectif lyonnais. Si le tandem Juninho-Maurice hésite, dans l’entourage du joueur, on assure que la tendance n’est clairement pas à un départ. « Un possible retour au Brésil cet hiver ? Ce n’est pas vrai. Il n’y a aucun mouvement au programme », nous a expliqué brièvement le représentant du joueur.