Foot Mercato : Martin, vous avez prolongé jusqu’en 2019 avec le LOSC, était-ce une priorité pour vous de signer un nouveau bail avec votre club formateur ?

Martin Terrier : C’était une priorité pour moi de prolonger avec mon club formateur, mon club de coeur. C’était important de prolonger avec Lille avant que je parte en prêt à Strasbourg.

FM : Comment décririez-vous Marcelo Bielsa ? A-t-il joué un rôle sur votre prolongation ?

MT : Oui je pense qu’il a eu son mot à dire, il a donné son avis. Il a forcément dû discuter avec les dirigeants sur le sujet, donner son feu vert pour que je poursuive l’aventure à Lille. C’est un entraîneur qui possède des méthodes de travail incroyables. Je n’avais jamais connu ça, c’est unique pour moi. Je suis un jeune joueur donc je n’ai pas connu beaucoup de staffs techniques, mais on travaille beaucoup la tactique avec Bielsa.

FM : Comment jugez-vous le nouveau projet du LOSC ?

MT : Pour l’instant, je n’ai pas vraiment d’avis sur la question, c’est assez récent et je suis parti rapidement finalement. Comme je suis encore un jeune joueur, je ne me trouve pas en première ligne du projet si on peut dire. Les résultats permettront aussi de juger la fiabilité du projet.

FM : Vous avez choisi d’être prêté à Strasbourg cet été. Quels sont les arguments qui ont fait pencher la balance en faveur du Racing ?

MT : La saison dernière, c’était ma première année chez les professionnels. Je voulais une deuxième saison qui me permette d’aspirer à une certaine continuité. Je privilégiais le temps de jeu. Ce que je n’étais pas sûr d’obtenir au LOSC. Strasbourg s’est manifesté dès le début du mercato, le projet m’a plu, j’ai eu un bon feeling avec les dirigeants. Cela s’est donc fait naturellement cet été.

FM : Comment se passe votre intégration au Racing ?

MT : Cela se passe très bien pour moi vraiment. J’ai été très bien accueilli par les joueurs, le staff. D’ailleurs, dès mon prêt officialisé, j’ai participé au déplacement du groupe à Montpellier. Mon intégration au sein du groupe se déroule bien, cela m’a d’ailleurs permis d’être rapidement titulaire face à Guingamp.

FM : Evoluer au Racing avec une telle effervescence autour du club, peut-il vous faire franchir un cap sur le plan mental ?

MT : Bien sûr, le fait d’avoir un public aussi présent à chaque matchs, cela nous pousse à nous transcender, à donner le meilleur de soi-même. Surtout pour moi qui suis prêté, j’ai tout à prouver ici.

FM : Quels sont vos objectifs avec le Racing cette saison ?

MT : Je veux aider un maximum l’équipe, surtout quand on est attaquant la priorité c’est d’être décisif. J’espère marquer beaucoup de buts et offrir de nombreuses passes décisives.

FM : Strasbourg vise en priorité le maintien. Est-ce qu’on évolue avec une pression supplémentaire quand on veut atteindre cet objectif ?

MT : L’année dernière avec Lille j’ai démarré ma carrière professionnelle en jouant le maintien. C’est une situation que je connais. Forcément, quand on est un club promu comme Strasbourg, on veut d’abord se pérenniser en Ligue 1, c’est l’objectif prioritaire. Cela va m’endurcir pour la suite de ma carrière.

FM : Vous êtes un des acteurs du championnat de France. Quel regard portez-vous sur le mercato estival en Ligue 1 ?

MT : Ce mercato a été très bénéfique pour la visibilité de notre championnat. Il y a beaucoup plus de monde qui va se pencher sur la Ligue 1. Un joueur comme Neymar qui arrive en France ça rend la compétition encore plus attractive. Les stades seront remplis, cela met en valeur le championnat, c’est une excellente chose pour tout le monde.