Être un joueur libre de tout contrat durant le mercato estival, Hatem Ben Arfa connaît bien la situation. Il y a deux ans, il avait choisi de rejoindre le Paris Saint-Germain, après une superbe saison avec l’OGC Nice. Il s’était alors engagé officiellement dès le 1er juillet, convaincu par le discours d’Emery et heureux de retrouver le club de sa région de naissance. Malheureusement, la suite de l’histoire n’a pas été à la hauteur des attentes. Alors, Hatem Ben Arfa ne fera pas la même erreur : celle de s’engager trop vite avec un club qui lui promet de grandes choses mais qui peut encore changer son fusil d’épaule. Selon nos informations, l’attaquant âgé de 31 ans attendra la fin officielle du mercato avant de trancher. Pour deux raisons.

D’abord, il aura tout le loisir de jauger l’effectif du club qu’il choisira de rejoindre. Ensuite, il saura si ce club est parvenu à se qualifier pour la phase de poule s’il s’agit d’un club participant à un tour préliminaire. Car, ce n’est un secret pour personne, Hatem Ben Arfa est très courtisé. Tous les jours, des agents, intermédiaires, clubs viennent prendre la température, proposer une rencontre, exposer un projet. Les plus exotiques sont immédiatement écartés. Pas de départ au Moyen-Orient, en Chine ou en MLS. Ben Arfa souhaite rejoindre un club ambitieux, si possible qualifié en Coupe d’Europe. West Ham en Angleterre avait pris des renseignements par exemple.

Plus de chances d’évoluer en Ligue 1

Il y a quand même plus de chances pour qu’il débarque dans un club de Ligue 1. Lequel ? C’est la grande question mais des pistes plus ou moins évidentes se dégagent. Le Stade Rennais a récemment tenté sa chance, la rumeur Bordeaux a aussi beaucoup été évoquée, même si elle ne s’est pas réellement concrétisée. La fin du mercato estival pourrait toutefois accoucher de surprises, en fonction des derniers transferts entre clubs. L’OGC Nice, où Ben Arfa s’était brillamment relancé, pourrait redevenir une option si des ventes sont effectuées sans enlever trop de compétitivité à l’équipe. Il faut d’ailleurs noter que Patrick Vieira avait tenté de le faire venir à New York City lorsqu’il en était l’entraîneur…

Certains supporters lyonnais ne seraient également pas contre un retour, sachant que Jean-Michel Aulas a toujours apprécié le joueur. Mais le président rhodanien ne se précipitera pas, la priorité se situant en défense. Hatem Ben Arfa, lui, continue de s’entretenir physiquement avec une préparation individualisée, suivi par un professionnel. Échaudé par l’expérience PSG, il affiche une certaine tranquillité quant à son avenir, attendant de voir les dernières incertitudes se lever autour des effectifs pour mieux cerner les ambitions et, surtout, les envies de l’entraîneur qui l’accueillera.