Le mercato bat son plein et les joueurs libres de tout contrat sont des cibles privilégiées. Petrus Boumal (24 ans), auteur d’un bel exercice en Bulgarie au CSKA Sofia (3 buts et 2 passes décisives en 22 matches de championnat, élu meilleur joueur de son club lors du premier semestre), est l’un d’eux. Contacté par Foot Mercato, le milieu de terrain défensif a dévoilé quels étaient ses plans pour cet été. « Mon contrat en Bulgarie est terminé. J’avais signé un an plus un an en option l’été dernier. J’ai décidé de ne pas prolonger. Le club devait m’envoyer le nouveau contrat mais il a oublié. Cela m’a laissé une opportunité pour partir libre, alors que ma clause libératoire était un peu élevée. C’était une bonne occasion pour moi afin de retrouver un championnat plus élevé, après avoir été préconvoqué avec le Cameroun pour la Coupe des Confédérations », nous a-t-il confié.

Les choses sont claires pour l’ancien Sochalien, lancé en L1 par Francis Gillot en décembre 2011 : il veut trouver une formation ambitieuse lui permettant de se mettre en valeur pour s’imposer durablement avec les Lions Indomptables. « Mon objectif est de rejoindre un des 5 grands championnats européens cet été, pour avoir plus de visibilité. Même si j’étais dans un très bon club en Bulgarie, il a fallu faire fort pour me faire remarquer par la sélection et les clubs. J’ai envie de me prouver que je peux me frotter aux meilleurs et intégrer durablement la sélection, avec la Coupe du monde 2018 en ligne de mire. Je suis positif, je reste à disposition de l’équipe nationale et j’espère y retourner très vite », a-t-il assuré avant de poursuivre.

« Si c’est en France, c’est encore mieux. Ce sera plus facile de me suivre pour le sélectionneur. Le projet sportif est ma priorité », a-t-il expliqué. Il dispose d’ailleurs de quelques contacts sérieux pour atteindre cet objectif. « En ce moment, je suis en contact avec Dijon, un club du top 5 au Portugal que je ne peux pas nommer. J’ai aussi quelques contacts en Ligue 2. J’attends, j’espère que tout se décantera d’ici 10-15 jours », a-t-il indiqué, satisfait de son passage en Bulgarie. « Ça s’est bien passé pour moi au CSKA Sofia. Le staff comptait beaucoup sur moi. Ils m’ont bloqué plusieurs fois malgré des offres intéressantes. Le plus important, c’est de garder le cap. Quand j’ai vu que je pouvais sortir libre, je n’ai pas hésité une seconde », a-t-il conclu. Place maintenant à un nouveau chapitre.