« Le boulet », « la patate chaude ». La Provence n’y va pas de main morte pour parler de Kostas Mitroglou (31 ans) ce mardi. Le quotidien régional explique que c’est ainsi que l’on voit l’attaquant grec au sein de la direction de l’Olympique de Marseille. Et si le buteur grec fait la une dans le Sud, c’est parce que les rumeurs venant de Turquie laissent entendre que Galatasaray souhaiterait mettre un terme à son prêt.

Les Stambouliotes, auteurs du doublé Coupe de Turquie-Süper Lig, n’entendent pas conserver l’international hellène (65 sélections, 17 buts) jusqu’au terme de son prêt, c’est-à-dire le 30 juin 2020. Il faut dire que son rendement n’a pas franchement déchaîné les passions sur les rives du Bosphore (2 buts et 1 passe décisive en 9 apparitions toutes compétitions confondues).

« Il ne reviendra pas cet été »

Et alors que les Turcs se verraient bien le renvoyer à Marseille, la direction olympienne s’est montrée très claire à en croire La Provence : c’est tout simplement hors de question. « Il ne reviendra pas cet été », assure la publication. L’arrivée d’André Villas-Boas, fin connaisseur de Liga NOS où l’attaquant avait brillé à Benfica, ne changera rien. Mitroglou est purement et simplement indésirable.

Ses agents savent donc à quoi s’en tenir et devront donc lui trouver un nouveau point de chute. Il se murmurait il y a peu que l’Olympiakos Le Pirée, son ancien club, était disposé à le relancer. Mais au regard de la situation contractuelle du joueur et de ses émoluments, le feuilleton pourrait bien traîner en longueur. L’OM, dans le viseur de l’UEFA dans le cadre du fair-play financier, se serait sans doute bien passé de ça...

10% sur tout Foot.fr avec le code FM10