Trois Lillois en Une de Marca, cela n’arrive pas tous les jours. Le défenseur Gabriel, le milieu Soumaré et l’attaquant Osimhen étaient en effet mis à l’honneur par le journal espagnol, qui annonce un vif intérêt du Real Madrid pour les trois hommes. Cela ferait trembler plus d’un entraîneur alors que le mercato hivernal a ouvert ses portes depuis mercredi. Mais pas Christophe Galtier, qui est plus que jamais conscient de la réalité du projet lillois. Interrogé sur l’impact de cette Une sur les joueurs concernés, en conférence de presse, l’entraîneur français s’est montré très calme.

« Je ne sais pas s’ils en ont parlé dans le vestiaire. Je n’ai pas eu de retour sur ça. Sur un plan personnel, je suis concentré sur la compétition. Le mercato finira le 31. On verra bien ce qu’il va se passer. Moi, ça ne me dérange pas. Je n’en tire pas non plus un sentiment de fierté. Ce sont les médias qui ont peut-être des infos. Je n’en ai pas parlé avec mon président ou avec Luis Campos. Ça ne m’intéresse pas. » Relancé à plusieurs reprises sur le sujet, Galtier a assuré qu’il n’était pas inquiet par rapport au mercato. « Je suis concentré sur les compétitions et les objectifs que j’ai pu me fixer. Mais ensuite, je ne maîtrise pas tout. Je ne vais pas dépenser de l’énergie sur quelque chose que je ne peux pas maîtriser. C’est le mercato, avec tout ce que cela comporte, en termes d’informations, désinformations, rumeurs. A nous, le club, mais pas moi, d’être vigilant autour des joueurs pour qu’ils ne soient pas perturbés. Ma mission, c’est de préparer les matches et de faire en sorte que l’équipe gagne. »

Thiago Maia a un bon de sortie

Son président, Gérard Lopez, a de son côté précédemment expliqué qu’un départ pouvait être envisagé en défense et au milieu, où l’effectif du LOSC est copieusement garni. Ce qu’a confirmé Galtier. « Je trouve qu’avec 4 défenseurs centraux, c’est bien, 5 c’est vrai qu’il y en a un de trop. Au milieu, dans notre registre, on est aussi nombreux au poste même si Renato évolue sur un côté. Je sais que beaucoup de personnes aimeraient le voir évoluer dans le cœur du jeu. Il nous rend bien service côté droit. L’absence de Yusuf (Yazici , blessé gravement au genou, ndlr) va peut-être m’inciter à fixer Renato à un poste. Et il y a le cas Thiago Maia qui n’est pas heureux de sa situation et qui a besoin d’aller à l’extérieur pour jouer, retrouver le plaisir de jouer. Sur des joueurs comme cela, cela ne fonctionne pas à certains endroits et cela fonctionnera à d’autres endroits avec d’autres personnes. Est-ce que d’autres partiront ? Je ne sais pas. » Galtier pensait évidemment à Boubakary Soumaré, très courtisé en Angleterre, en Italie et en Espagne donc.

L’entraîneur lillois en a profité pour faire le point du côté des arrivées. La blessure de Yazici, recrue phare du mercato estival, pourrait-elle inciter le LOSC à recruter un élément offensif ? « Je ne pense pas. Je ne suis pas un entraîneur qui demande. Je suis dans l’échange, la discussion. Il faudra aussi voir dans quel état sera notre effectif au 31. Mais changer numériquement un joueur qui a eu une grave blessure, sur le mois de janvier, sur un plan personnel, je n’en vois pas la nécessité », a répondu Galtier, droit dans ses bottes. Pas né de la dernière pluie, l’entraîneur sait aussi qu’une offre faramineuse pourrait tout changer. « Ça n’existe plus les garanties. Donc on fait en sorte de ne pas en demander. Parce qu’il y a des offres quelquefois... C’est toujours le dilemme. »